La CSMF fustige les « erreurs de stratégie » de Hollande

La CSMF fustige les « erreurs de stratégie » de Hollande

17.01.2014
  • 1389974499489716_IMG_120451_HR.jpg

C’est peu dire que le chef de l’État n’a pas convaincu la CSMF lors de sa conférence de presse à l’Élysée. S’agissant des économies de la Sécurité sociale, le syndicat dénonce ce vendredi les « erreurs de stratégie » de François Hollande qui aurait fait le choix de « laisser les hôpitaux tranquilles » tout en exigeant la réorganisation des seuls soins de ville.

La CSMF fait l’analyse que le volontarisme affiché du président de la République contre les actes redondants et les prescriptions inutiles, ainsi que sa volonté de faire cesser la « pression sur l’hôpital », est surtout l’aveu que les prochains efforts porteront sur le secteur libéral et épargneront l’hôpital.

La CSMF juge ces propos présidentiels « très injustes » dès lors que la médecine de ville a sous-consommé ses objectifs de dépenses « pour plus de deux milliards d’euros » depuis trois ans, que l’État « ne cesse de déverser des aides » aux hôpitaux et que la stratégie nationale de santé avait justement promis un virage ambulatoire.

La CSMF assure qu’elle refusera que les médecins « soient considérés dans cette nouvelle réforme comme la variable d’ajustement des besoins d’hôpitaux publics insatiables ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
22.01.2014 à 09h31

« Hollande est plus préoccupé de passer son permis scooter, que de s'occuper de la France. Alors toutes les promesses qu'il fait (réductions d'impôts, emploi, CICE, etc) n'engagent que ceux qui y croi Lire la suite

Répondre
 
20.01.2014 à 22h56

« Csmf nous a vendu au parti socialiste pour un kopeck ou pour 23 euros à vie nous ne voulons pas les gauchistes qui nous disent que nous achetons des manteaux de fourrure pour nos femmes !!!!! Je sui Lire la suite

Répondre
 
20.01.2014 à 11h34

« J'avais compris que c'était la question de la pression excessive sur les services d'urgence que dénonçait le Président de la République. »

Répondre
 
18.01.2014 à 18h03

« Et les "erreurs de stratégie" de Chassang ? Quand assumera-t-il ? »

Répondre
 
18.01.2014 à 09h12

« Cesser la « pression sur l’hôpital », pour y placer ses compagnes, bonjour le deficit. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter