Euthanasie : un médecin explique pourquoi il est passé à l'acte

Euthanasie : un médecin explique pourquoi il est passé à l'acte

14.01.2014
  • fin de vie

« Moi, c'est comme ça que j'aimerais partir. » En plein débat sur la fin de vie (la conférence des citoyens a rendu son avis sur le sujet), un médecin explique pourquoi il a aidé son frère, en phase terminale d'un cancer, à mettre fin à ses jours par sédation. Un témoignage rare diffusé sur France 3.

L'histoire remonte à 2008. Le patient ne voulait plus souffrir et il avait demandé à sa sœur, médecin, de faire le nécessaire. La famille s'est réunie autour de lui et la praticienne lui a administré le produit dans la nuit.

« Je ne vais pas dire que c'est le rêve » raconte aujourd'hui cette femme. Mais elle justifie sa décision, estimant qu'elle a permis à son frère « d'éteindre le bouton », comme il le souhaitait.

Les médecins divisés sur le sujet

« Mon regret, c'est que tout le monde ne puisse pas avoir accès à ce produit auquel j'ai pu avoir accès » ajoute-t-elle. « C'est une injustice » conclut le médecin.

Le sujet est de loin faire l'unanimité auprès du corps médical. « Le suicide assisté n'est pas un acte médical et ne concerne pas les médecins, écrivait en décembre dernier un lecteur du " Quotidien ", invité à débattre avec ses confrères. Si la société l'estime acceptable sous certaines conditions, qu'elle en délègue la réalisation à un corps spécialisé dans l'administration de la mort. […] Nous les médecins, n'avons rien à voir dans cette affaire. » 

> S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
15.01.2014 à 10h08

« Tout à fait d'accord avec ces 3 commentaires...et je trouve inacceptable que certains médecins parlent au nom de tous les médecins... que ceux qui ne veulent pas faire un des gestes les plus humains Lire la suite

Répondre
 
14.01.2014 à 21h02

« Je crois pouvoir dire que la plupart des médecins généralistes ont été confrontés avec ce genre de décision... »
Dr Jérôme Lefrançois (30 années de médecine générale)

Répondre
 
15.01.2014 à 00h20

« Et ils font ce que, en leur âme et conscience, ils sont en capacité de faire... Cela s'appelle le "dialogue singulier" avec le patient et sa famille, ce qui n'a rien à voir avec sa position idéologi Lire la suite

Répondre
 
14.01.2014 à 22h59

« Je crois aussi que tout médecin généraliste "humain" l'a été. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 3

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter