Négociations interpro : l’UNPS dénonce le « diktat » des « minoritaires »

Négociations interpro : l’UNPS dénonce le « diktat » des « minoritaires »

13.01.2014
  • 1389631753488424_IMG_120068_HR.jpg

La gué(guerre) est déclarée. Alors que l’ouverture des négociations conventionnelles interprofessionnelles sur la rémunération du travail en équipe est attendue dans les prochaines semaines, l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS, présidée par le Dr Jean-François Rey) s’en prend vertement ce lundi aux « syndicats minoritaires » accusés de vouloir « mettre en échec cette négociation conventionnelle » pour « mettre en place des modalités locales dictées par les ARS ».

Cette critique intervient alors que MG France a déjà prévenu qu’il ne souhaitait pas que les négociations interpro se déroulent sous la houlette de l’UNPS et a proposé d’entamer ces discussions « dans un cadre tripartite médecins-infirmiers-pharmaciens », correspondant à ses yeux au « trio de base » des soins primaires.

L’UNPS ne l’entend pas de cette oreille. Elle affirme qu’elle n’acceptera pas un « diktat de syndicats minoritaires voulant exclure la plupart des professionnels de santé libéraux pour mettre en place autour d’un médecin référent gatekeeper un système de filières à l’anglaise ».

L’UNPS propose un cadre conventionnel interprofessionnel « qui sera complété dans les conventions des professions concernées ». Objectif : une prise en charge globale des patients « dans leur bassin de population ». « À côté des soins rémunérés au travers du paiement à l’acte, la coordination sera assurée par un système de forfaits permettant à tous les professionnels de santé de s’inscrire dans cette dynamique », précise l’UNPS qui demande l’ouverture immédiate de ces négociations.

 C. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
14.01.2014 à 04h41

« Sale temps pour le gouvernement,qui entretient des relations étroites avec la CSMF et MG. Les deux courroies de transmissions entre le gouvernement et les médecins libéraux ne tournent pas dans le Lire la suite

Répondre
 
14.01.2014 à 09h33

« poubelle@sante.gouv.fr -le gouvernement n'attend que la divergence de point de vue de nos syndicats ce qui lui laisse le champ libre , puisqu'il aura toujours un con.... pour signer des inepties com Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 1

Légalisation du cannabis : non pour Valls et Montebourg, oui pour les autres candidats à la primaire à gauche

cannabis

Les sept candidats à la primaire de la gauche ont exprimé leurs diverses positions au sujet du cannabis lors du deuxième débat télévisé, le... Commenter

Pourquoi je refuse le tiers payant : le SML édite à son tour une affiche

sml

Le refus de la généralisation du tiers payant obligatoire continue d'inspirer les syndicats de médecins libéraux. Après l'affiche de la... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter