Emprunts toxiques : les hôpitaux pourront attaquer les banques, la FHF salue

Emprunts toxiques : les hôpitaux pourront attaquer les banques, la FHF salue

08.01.2014

Le Conseil constitutionnel a censuré une disposition de la loi des finances pour 2014 qui interdisait aux hôpitaux possédant des emprunts toxiques d’engager un recours contentieux contre les banques.

Les juges ont toutefois validé la mise à l’écart des établissements publics de l’attribution d’une subvention de 100 millions d’euros par an (pendant quinze ans), destinée à aider les collectivités territoriales à se délester de leurs emprunts toxiques.

Double peine

Ces dernières semaines, la Fédération hospitalière de France (FHF) avait intensifié son lobbying pour contrer ce projet gouvernemental jugé « inique », synonyme de « double peine » pour les établissements – car privés de recours autant que de compensation financière.

La FHF s’est félicitée de cette censure, tout en regrettant la validation de la disposition réservant le fonds de soutien aux seules collectivités locales.

La FHF renouvelle son appel aux hôpitaux sous le coup d’emprunts toxiques (20 % du stock de la dette totale) à engager des recours à l’encontre des banques : « la voie contentieuse reste, en l’absence de tout autre dispositif sérieux offert aux établissements, la voie la plus à même de préserver leurs intérêts ».

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 16

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter