Le CHU de Montpellier célèbre sa 1 000e greffe du foie

Le CHU de Montpellier célèbre sa 1 000e greffe du foie

20.12.2013
  • 1387556931485156_IMG_119378_HR.jpg

Premier hôpital français à avoir réussi une greffe du foie en 1972, le CHU de Montpellier célèbre en cette fin d’année la 1 000e greffe du foie de son histoire.

« Nous en aurons réalisé plus 70 d’ici à la fin de l’année et entendons étoffer l’équipe de transplanteurs pour arriver à 100 », se réjouit le Pr Francis Navarro, chef du service de chirurgie digestive et transplantation hépatique au sein de l’établissement public.

Disparition du Pr Marchal, auteur de la première greffe

L’annonce de cette millième greffe intervient dans des circonstances particulières puisque le père français de cette prouesse, le Pr Georges Marchal, s’est éteint la semaine dernière à l’âge de 95 ans. Un hommage a d’ailleurs été rendu jeudi à celui qui fit son apprentissage à Denver (États-Unis) auprès du Pr Thomas E. Sterzl, pionnier en 1963.

Montpellier reste à ce jour le 5e centre de transplantation français, notamment derrière l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne) où sont réalisées 120 greffes par an. En 41 ans, les indications pour ces greffes ont changé. « Au tout début, elles étaient dédiées aux traitements de cancers qui en étaient à un stade trop avancé, relève le Pr Georges-Philippe Pageaux, hépatologue au CHU de Montpellier. On espérait à l’époque que la greffe pouvait solutionner une situation désespérée. On sait aujourd’hui que, précisément, c’est quand le cancer est pris à un stade précoce que la greffe est la plus indiquée. »

« Nous revenons toutefois un peu sur ce constat car une étude européenne montre des données intéressantes », précise cependant le Pr Navarro. Aujourd’hui, la transplantation pour cancer du foie représente environ 28 % des interventions. L’essentiel des greffes sont réalisées pour cirrhose, et les quelque 2 ou 3 % restant relèvent d’une insuffisance hépatique aiguë », détaille le Pr Pageaux.

Les maladies liées à l’alcoolisme

Le CHU de Montpellier fait partie des premiers établissements à avoir pris en charge les patients souffrant d’une cirrhose alcoolique. « Encore aujourd’hui, avec des raison éthiques qui les regardent, certains hôpitaux ne mettent pas ces patients sur une liste prioritaire considérant leur maladie comme auto-infligée », avance le transplanteur héraultais. Environ 10 000 personnes meurent chaque année d’une maladie liée à l’alcool. Sur les 1 000 à 1 100 greffes hépatiques annuelles en France, près d’un quart le sont pour une conséquence de l’alcoolisme.

Sur la liste nationale de malades en attente de greffe, on compte 2,7 patients pour un donneur. Selon le Pr  Pageaux, « un patient souffrant de cirrhoseattend une greffe entre un et six mois, et plus d’un an pour un patient souffrant de cancer souffrant d’un cancer peut atteindre plus d’un en cas de cancer ».

Actuellement, l’équipe du Pr Philippe Mathurin (CHU de Lille) mène un programme pilote sur l’opportunité d’une greffe du foie dans le cadre d’une hépatite alcoolique aiguë touchant des malades déjà atteints de cirrhose. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication en 2011 dans le « New England Journal of Medicine » et présenté des résultats intéressants chez des patients non sevrés.

De notre correspondant à Montpellier, Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 3

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 10

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter