Emprunts toxiques : le coup de gueule des hôpitaux

Emprunts toxiques : le coup de gueule des hôpitaux

17.12.2013
  • 1387298720484266_IMG_119107_HR.jpg

La Fédération hospitalière de France (FHF) appelle l’ensemble des hôpitaux publics possédant des emprunts toxiques à engager un recours contentieux à l’encontre de leur banque.

Cette consigne nationale intervient en réaction à une disposition de la loi de finances pour 2014, qui accorde une aide d’un milliard d’euros aux villes et aux conseils généraux pour les aider à se délester de leurs emprunts toxiques. Or, les hôpitaux sont exclus de cette subvention et ils se voient interdire la possibilité d’un recours contre les banques. D’où la colère de la FHF, qui parle de « double peine », et qui s’apprête à saisir le Conseil constitutionnel.

7 milliards d’euros de prêts à risque

L’emprunt en cours des hôpitaux auprès des banques s’élève à 28 milliards d’euros. Une part de cette somme – 7 milliards d’euros – correspond à des emprunts dits « structurés », à taux variable. Les emprunts les plus toxiques, de classe 6, représentent 1,5 milliard d’euros. Un boulet au pied des hôpitaux, qui se voient contraints de verser des intérêts à des taux galopants, à deux chiffres bien souvent.

Le montage financier, dans la plupart des cas, a été mal pensé. Les hôpitaux ont signé les yeux fermés des prêts partiellement indexés sur la parité entre l’euro et des monnaies étrangères, comme le franc suisse.

La Fédération hospitalière a engagé un bras de fer avec Bercy. Elle prévient qu’en l’absence de solution, elle « n’hésitera pas à appeler les établissements à cesser de verser les échéances indues et usuraires réclamées par les banques ».

DELPHINE CHARDON
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
18.12.2013 à 20h17

« Gaspillage, gaspillage et gaspillage.
On essaiera de prescrire plus de génériques pour vous, notre saigneur...afin de vous dégager quelques sous de plus... »

Répondre
 
18.12.2013 à 09h32

« Quelle formation ont les directeurs d’hôpitaux ? L’école de Rennes devrait revoir sa formation en particulier concernant la notion de responsabilité financière. »

Répondre
 
18.12.2013 à 09h15

« La preuve évidente de l'incompétence au pouvoir dans les hôpitaux. Mais bien sûr il ne faut pas confier la gestion aux médecins qui sont des nuls. Ce sont les mêmes qui viennent donner des leçons au Lire la suite

Répondre
 
17.12.2013 à 20h27

« Pas terribles nettement moins bien que la CARMF non ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter