PDS : les généralistes de l’UNOF dénoncent les « contrevérités » de SAMU de France

PDS : les généralistes de l’UNOF dénoncent les « contrevérités » de SAMU de France

13.12.2013
  • 1386951628483443_IMG_118874_HR.jpg

L’UNOF, branche généraliste de la CSMF, a dénoncé ce vendredi les « contrevérités et l’extraordinaire mépris » de SAMU de France à l’encontre des généralistes libéraux impliqués dans la permanence des soins (PDS). Le président de SAMU de France, le Dr Marc Giroud, avait été reçu la veille par une mission parlementaire sur la PDS, et avait mis en cause à plusieurs reprises l’organisation libérale de la permanence des soins.

L’UNOF, qui précise que « les médecins généralistes ne sont ni à la botte du SAMU ni à celle des hôpitaux », s’insurge des propos de Marc Giroud sur les maisons médicales de garde. Le président du SAMU avait assuré n’avoir « jamais vu leurs résultats en terme de réduction des flux aux urgences ».

Contrevérités, gabegie financière...

Rappelant que les MMG « ont largement démontré leur efficience », le Dr Luc Duquesnel, président de l’UNOF dénonce « les contrevérités de SAMU de France pour tenter de dissimuler la gabegie financière que représentent les services d’urgence, plutôt que de reconnaître l’efficacité du système de garde performant mis en place par les médecins généralistes, et qui devrait lui servir de modèle ».

Le président du SAMU avait également taclé les effecteurs libéraux qui refusent d’utiliser le futur système d’information développé par l’ASIP-Santé pour le compte du SAMU, en ironisant sur leur « volonté d’autonomie choquante ». Il avait même qualifié l’outil libéral de « bricolage de camping » lors d’un entretien téléphonique avec « le Quotidien ».

Pour Luc Duquesnel, « les systèmes d’information utilisés par les médecins régulateurs libéraux dans certains départements répondent totalement, et de façon très performante, aux besoins des médecins généralistes, alors que ce n’est pas le cas de celui du SAMU. Ce n’est pas parce que ce système va coûter près de 100 millions d’euros qu’il est adapté à l’activité des médecins libéraux ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 17 Commentaires
 
15.12.2013 à 09h54

« Vis à vis de tant de présentation caricaturale par le Dr GIROUX, une réponse ironique et humoristique aurait été plus percutante. Chaque citoyen de notre pays sait très bien la différence entre la t Lire la suite

Répondre
 
14.12.2013 à 21h18

« La situation est aujourd'hui difficile car beaucoup de choses ont changé dans notre travail et dans la vie des gens. Je suis d'accord pour dire que si les systèmes d'urgence sont débordés c'est auss Lire la suite

Répondre
 
14.12.2013 à 09h44

« Nous sommes en majorité volontaires de force pour la permanence des soins malgré des semaines de 50a 60heures ;si vous êtes pas volontaires vous êtes réquisitionné ;qu'on fasse un referendum nationa Lire la suite

Répondre
 
14.12.2013 à 07h40

« Les généralistes et les urgentistes ne sont d'accord depuis 20 ans que sur un point : taper sur les spécialistes libéraux. Affligeant. »

Répondre
 
14.12.2013 à 09h45

« Que vient faire cette remarque ? L'UNOF ne parle pas des spécialistes libéraux... »

Répondre
 
14.12.2013 à 01h19

« C'est tristement le reflet de la confraternité
Les médecins critiquent les syndicats normal mais plus efficace adhérer à l un d eux et agir mais ça coûte une cotisation
M Giroud continue dans la Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter