Les messages contradictoires des dessins animés sur l’obésité

Les messages contradictoires des dessins animés sur l’obésité

11.12.2013
  • 1386768710482120_IMG_118507_HR.jpg

Les dessins animés ne peuvent pas se flatter de relayer un message pédagogique en matière de nutrition. Selon une étude américaine sur 20 longs métrages sortis au cinéma entre 2006 et 2010, le discours tenu concernant le poids et les habitudes alimentaires n’est pas cohérent. S’il montre souvent des personnages en train de consommer des portions « oversized », des sodas et des snacks en tout genre, ils jettent un regard accusateur sur les sujets obèses. « Ces films délivrent un message discordant aux enfants en faisant la promotion de mauvaises habitudes alimentaires tout en stigmatisant les effets possibles de ces mêmes comportements. »

Vingt dessins animés sur grand écran

« Kung Fu Panda », « Alvin et les chipmunks », « Shrek », mais aussi « Cars », « WALL-E » et « Harry Potter », et quatorze autres films pour enfants, à raison de 4 sorties de films par an, ont été décryptés, séquence par séquence. Le contenu des messages était examiné à travers le crible des recommandations pour l’obésité de l’American Academy of Pediatrics. Concernant l’alimentation, les chercheurs ont relevé dans les séquences avec nourriture que 26 % d’entre elles montraient des portions exagérées, 51 % des mauvais grignotages et 19 % des boissons sucrées. Quant au comportement, 40 % des films ont mis en scène les personnages devant la télévision, 35 % devant un ordinateur et 20 % sur un jeu vidéo. Au total, il y avait deux fois plus de séquences avec un contenu obésogène que de séquences saines. Près de 70 % des films contenaient des réflexions stigmatisantes sur les sujets gros.

Obesity, publié le 9 décembre 2013

Dr IRÈNE DROGOU
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
11.12.2013 à 21h58

« Profession: dentiste.
On n'a pas attendu les dessins animés pour mettre en scène des personnage "gros"; Gargantua, Pantagruel... Les personnages "gros" sont souvent sympatiques. Même le Père Noël e Lire la suite

Répondre
 
12.12.2013 à 09h53

« C'est clair que les dessins animés répondent à nos propres stéréotypes. Il faudra commencer par changer les gens avant de changer les dessins animés. »

Répondre
 
11.12.2013 à 15h14

« Si on commence à réglementer les dessins animés pour enfant... où va le monde ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recrutement, passerelles, maquettes, outils numériques, carrièresAttractivité de l'exercice médical : les CHU à l'offensive Abonné

chu

À l'occasion des 15 e assises nationales hospitalo-universitaires qui s'ouvrent aujourd'hui à Toulouse, doyens, directeurs et présidents de... 1

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... 1

Innovation, recherche... accompagnement des patientsLe Galien 2016 fait peau neuve Abonné

mehl

Quatre nouvelles catégories sont récompensées cette année aux côtés des volets classiques médicamenteux et travaux de recherche. 2016,... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter