Contre les infections virales saisonnières, l’Inpes recommande de se laver les mains

Contre les infections virales saisonnières, l’Inpes recommande de se laver les mains

09.12.2013
  • 1386588914480863_IMG_118024_HR.jpg

Entre 1 500 et 2 000 personnes décèdent chaque année des complications d’une grippe (tandis que 2,5 millions en ont souffert en 2012), 600, d’une gastro-entérite (qui a touché 4,7 millions de Français). Pourtant, comme le rhume ou la bronchite, ces maladies infectieuses de l’hiver peuvent être évitées grâce à un réflexe simple, rappelle l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) : le lavage de mains.

Recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme la mesure d’hygiène la plus importante pour prévenir la transmission de ces infections, elle n’est pas systématique chez les Français. Si plus de 80 % se lavent les mains au sortir des toilettes, ils sont moins d’un tiers à le faire après avoir emprunté les transports en commun ou s’être mouché, et 60 % avant de manger ou de s’occuper d’un enfant, selon l’étude Inpes de 2012*. Seulement 20 % d’entre eux citent spontanément le lavage des mains comme moyen de prévention des infections respiratoires de l’hiver.

Le virus Influenza vit 5 minutes sur la peau

« C’est par les mains que se propagent beaucoup de maladies infectieuses. Il faut donc se laver les mains régulièrement, et notamment à certains moments "essentiels" : avant de préparer les repas, de manger, ou de s’occuper des enfants, après avoir été en contact avec une personne malade », explique Thanh Le Luong, directrice générale de l’Inpes.

Le virus influenza, responsable de la grippe, vit 5 minutes sur la peau, quelques heures dans les sécrétions séchées, de 8 à 12 heures sur les vêtements, les papiers ou mouchoirs, et de 24 à 48 heures sur les surfaces inertes.

Le norovirus (gastro-entérite), survit au moins 8 heures sur les surfaces inertes, parfois jusqu’à 7 jours.

Le rotavirus (gastro-entérite) survit entre 6 et 60 jours sur les surfaces inertes.

Conseils aux malades

L’Inpes rappelle en outre aux personnes infectées qu’elles doivent éternuer et tousser en se couvrant la bouche, éviter les contacts directs avec d’autres personnes, notamment les plus vulnérables, porter un masque pour protéger son entourage des virus présents dans la toux, la salive, et les postillons, et éviter les lieux fréquentés.

Enfin, la grippe peut être prévenue grâce à la vaccination, recommandée pour les femmes enceintes, les plus de 65 ans, les malades chroniques et les professionnels de santé.

*Étude Inpes/BVA « attitudes et comportements en matière de prévention de la transmission des virus de l’hiver », novembre 2012, réalisée sur un échantillon national représentatif de 1 206 personnes dont 306 parents d’enfants de moins de 5 ans.

 C.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter