Tests de grossesse en supermarchés, lentilles sans prescription : les inquiétudes du CNPS | Le Quotidien du Médecin

Tests de grossesse en supermarchés, lentilles sans prescription : les inquiétudes du CNPS

27.11.2013
  • 1385566822476755_IMG_116789_HR.jpg

Le Centre national des professions de santé (CNPS) vient d’écrire à la ministre de la Santé pour la mettre en garde contre le risque de démédicalisation du secteur de la santé que pourrait entraîner le projet de loi sur la consommation, qui doit être examiné en 2e lecture par l’Assemblée nationale à partir du 9 décembre.

Dans le collimateur du Centre, la suppression de la prescription médicale obligatoire pour les lentilles de contact, prévue par le texte de loi. Pour Philippe Gaertner, président du CNPS, « des précautions élémentaires s’imposent, comme celle de s’assurer que le patient n’est pas porteur d’une pathologie qui contre-indiquerait leur utilisation ».

Marchandisation de la santé ?

Même chose pour la vente de tests de grossesse en supermarchés, qui privera les femmes « des conseils indispensables qui doivent permettre de les orienter vers une pilule du lendemain, et de les conduire dans le parcours de soins ». Le CNPS prévient : « le code du commerce n’est pas le code de la santé ».

Pour Philippe Gaertner, ces initiatives législatives comportent des dangers pour la santé des patients, et sont « en totale incohérence avec le déploiement de la future stratégie nationale de santé ».

Le CNPS demande à Marisol Touraine « d’intervenir pour modifier ce texte avant qu’il ne soit trop tard, afin de protéger les patients de cette dérive ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Raphaël L Médecin 29.11.2013 à 08h52

« Vu la quantité d'ordonnance de tests demandées par téléphone "pour être remboursée" cherchées par un tiers, ou envoyées par courrier ou fax au labo, sans jamais voir la patiente qui va directement v Lire la suite

Répondre
 
30.11.2013 à 00h49

« Moi je vois les patientes, ou je ne prescris pas... »

Répondre
 
27.11.2013 à 21h42

« En principe, lorsqu'un test de grossesse est nécessaire, le recours à la pilule du lendemain est trop tardif. Ou quelque chose m'aurait échappé ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Accessibilité des cabinets: face à l’échéance du 27 septembre, les syndicats réclament du temps

Accessibilité des cabinets: face à l’échéance du 27 septembre, les syndicats réclament du temps -1

Les médecins n’ont plus que trois semaines pour engager la mise en conformité de leur cabinet pour les personnes handicapées – la date... 13

À La Baule, le patron de la CNAM ironise sur la surenchère tarifaire

Nicolas Revel, directeur général de la CNAM.

Le directeur général de la CNAM, Nicolas Revel, a planté le décor des prochaines négociations conventionnelles, ce vendredi 4 septembre,... 17

Entorse du poignet, fractures : la HAS rend son avis sur les durées indicatives d’arrêt de travail

Saisie par l’Assurance-maladie, la Haute Autorité de santé a publié ce vendredi un avis détaillé sur les référentiels concernant la durée... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter