L’OCDE pointe les failles et les atouts du système de santé français

L’OCDE pointe les failles et les atouts du système de santé français

21.11.2013
  • ocde_panorama

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie son Panorama de la santé 2013. Ce document détaillé fait le point sur les politiques de santé des 34 pays membres de l’organisation, notant un « fort ralentissement des dépenses de santé en raison des coupes budgétaires sur fond de crise ».

L’OCDEconsacre un chapitre spécifique à la France dont le système de santé « se compare toujours avantageusement, à bien des égards, à la plupart des autres pays de l’OCDE ». L’institution recommande néanmoins des efforts en matière de prévention, de vaccination ou d’efficience. Florilège.

• Dépenses de santé : coût global élevé mais reste à charge faible

L’OCDE constate le coût global très significatif du système de santé dans notre pays. En 2011, les dépenses de santé en France ont représenté 11,6 % du PIB. « Le niveau le plus élevé des pays de l’OCDE après les États-Unis (17,7 %) et les Pays-Bas (11,9 %) », selon le rapport. Si l’OCDE reconnaît que la croissance des dépenses de santé « a été bien maîtrisée en France au cours des dernières années », avec moins de 1 % en 2010 et 2011, elle rappelle le niveau important du déficit de l’assurance-maladie (faute de ressources).

En revanche, les dépenses qui restent à la charge des patients en France demeurent parmi les plus faibles dans l’OCDE (8 % des dépenses totales de santé contre 20 % en moyenne).

• Génériques : bonnet d’âne

Qualifiant la France de « mauvais élève concernant la part des génériques dans la consommation totale de médicaments », l’OCDE reconnaît que cette part a augmenté au cours des dernières années.

Les faits sont têtus : dans l’Hexagone, un médicament vendu sur quatre est un générique (25 %), alors que le premier de la classe est l’Allemagne avec un ratio de 78 %. En 2e position, on trouve le Royaume-Uni (75 %), suivi par la Nouvelle-Zélande (73 %). L’Espagne, partie de 3 % en 2000, est arrivée en 2010 à 34 % de part de marché en volume des génériques. L’organisation invite la France à poursuivre les efforts entrepris « vaincre les réticences des médecins, des patients, et parfois même des pharmaciens ».

• Chirurgie ambulatoire : peut mieux faire

L’OCDE salue « les progrès importants » réalisés en France depuis dix ans dans le domaine de la chirurgie ambulatoire. La part des opérations de la cataracte réalisées en soins de jour est ainsi passée de 30 % en 2000 à 82 % en 2011. Mais l’organisation juge que le nombre de ces opérations en ambulatoire peut encore augmenter (90 % des interventions de la cataracte dans la majorité de pays, note l’OCDE). L’organisation fait le même constat pour l’ablation des amygdales « et plusieurs autres interventions qui ne nécessitent souvent pas d’hospitalisation ».

L’espérance de vie à 80 ans la plus élevée

L’espérance de vie moyenne a dépassé pour la première fois 80 ans dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en 2011, soit dix ans de plus qu’en 1970.
L’espérance de vie des femmes à la naissance est supérieure de 5,5 ans à celle des hommes. Avec une espérance de vie à la naissance de 82,2 ans, la France se trouve dans le groupe de tête des pays qui sont au-dessus de la moyenne des pays de  l’OCDE  (80 ans) après la Suisse (82,8 ans), le Japon, l’Italie (82,7),  l’Espagne  et l’Islande (82,4 ans).
C’est en France que l’espérance de vie à 80 ans est la plus élevée (11,8 ans pour les femmes et 9,2 ans pour les hommes), suivie par le Japon (11,4 ans pour les femmes et 8,4 ans pour les hommes) et l’Italie (10 ans  pour les femmes et 8,5 pour les hommes).
 H. S. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
23.11.2013 à 18h29

« Espérance de vie des chirurgiens=72 ans
source cnom »

Répondre
 
23.11.2013 à 12h14

« Remboursement dérisoire des dents et des lunettes, taux moyen de remboursement des médicaments à 56% (91% en Angleterre), des compléments d'honoraires de plus en plus importants, nécessaires mais no Lire la suite

Répondre
 
23.11.2013 à 12h13

« Et on fait passer les médecins comme des racketteurs des pauvres patients alors que le reste à charge des patients est le plus faible des pays de l'OCDE!!!!! MST démission... Ainsi que tous les synd Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 22h50

« Le "reste à charge" des patients parmi les plus bas d'Europe (sic!) et notre gouvernement qui veut faire croire que les Français renoncent à se soigner pour des raisons financières !... Que ne ferai Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 22h01

« "L’Organisation de coopération et de développement économiques" tout est dit ! Dans la santé, seul le coût intéresse !
C'est (presque) aussi pathétiques que ces reportages du journal de 13 h sur les Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter