Une campagne et un nouveau site pour favoriser le don d’ovocytes

Une campagne et un nouveau site pour favoriser le don d’ovocytes

18.11.2013
  • 1384795201473339_IMG_116061_HR.jpg

L’agence de la biomédecine a lancé une nouvelle campagne en faveur du don d’ovocytes en inaugurant ce lundi un nouvel espace Internet destiné à accompagner les femmes désireuses d’aider des couples infertiles en faisant un don d’ovocytes. Intitulé « don d’ovocytes près de chez vous », le nouveau portail créé sur le site Internet www.dondovocytes.fr apporte aux donneuses potentielles des réponses concrètes sur le don et sur les moyens de le réaliser dans leur région.

En effet, le dispositif qui se veut convivial, simple d’utilisation et riche en informations locales vise « à faciliter le passage à l’acte, en passant du souhait de faire un don à la prise du premier rendez-vous avec le centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) autorisé le plus proche de chez elles », souligne l’agence de la biomédecine. L’ensemble des centres d’AMP pratiquant le don d’ovocytes en France y sont recensés. L’agence de la biomédecine a souhaité privilégier « la proximité et la personnalisation des informations », en abordant le don sous l’angle local, avec des témoignages et des chiffres régionaux, et surtout avec une présentation pratique et détaillée du centre d’AMP le plus proche de l’internaute. Le site cherche à répondre à toutes les questions que se pose une femme qui veut faire un don : « Où s’adresser ? », « Qui va s’occuper de moi au centre d’AMP ? », « Comment se passera le don ? », « Comment devenir donneuse ? ».

Les besoins restent importants

Si celle-ci souhaite être contactée par le centre d’AMP de son choix, « elle peut laisser ses coordonnées pour être appelée directement par un médecin, pour discuter de son projet de don et poser ses questions », explique l’Agence de la biomédecine.

Le besoin de recruter de nouvelles donneuses reste important. Elles ont été un peu plus nombreuses en 2011 que l’année précédente, avec 402 nouvelles inscrites (soit 70 donneuses supplémentaires par rapport à 2010) « mais il aurait fallu 900 donneuses supplémentaires pour satisfaire toutes les demandes », insiste l’agence. Un don d’ovocyte permet d’aider 2 couples. Fin 2011, 1 806 couples étaient toujours en attente dans les centres d’AMP.

En France, le don de gamètes (ovules ou spermatozoïdes) est anonyme et gratuit, rappelle l’agence. Pour devenir donneuse, la femme doit être âgée de 18 à 37 ans, être mère d’au moins un enfant et être en bonne santé. La loi prévoit la prise en charge de l’ensemble des frais occasionnés pour la donneuse.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
19.11.2013 à 14h24

« Lu dans" Le Point":
///
Pourquoi 37 ans ?
J'ai 45 ans, pas encore ménopausée, 2 grands enfants (...)J'ai eu la chance d'être enceinte dans les 2 mois qui ont suivi l'arrêt de la pilule, pour chaque Lire la suite

Répondre
 
19.11.2013 à 15h57

« La stimulation hormonale et la ponction ovocytaire en vue de don d'ovocytes (combien, d'ailleurs??? 5, 8, 15???), ce n'est pas comme le don de sperme. C'est un acte médical qui n'est pas sans conséq Lire la suite

Répondre
 
19.11.2013 à 18h42

« 45 ans ? C'est tout de même un âge critique ou les risques augmentent en flêche. Non, ce qui m'étonne c'est l'autre extrémité : avoir 18 ans et être mère d'au moins un enfant ! N'est-ce pas un peu t Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Poursuivis par la députée Catherine Lemorton, trois médecins se défendent de l'avoir diffamée

lemorton

Les Drs Philippe Cuq et Xavier Gouyou-Beauchamps, responsables de l'Union des chirurgiens de France (UCDF), et Jérôme Marty, président de... 9

Essure : le comité d'experts estime qu'il n'est pas nécessaire de modifier la réglementation

essure

Les 8 experts réunis par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a conclu que « les données de la... Commenter

Tiers payant, tarifs : la CSMF accuse la caisse d'Ille-et-Vilaine d'« acharnement »

tiers

Un harcèlement administratif peut en cacher un autre. Après le bras de fer entre des généralistes de Romillé (Ille-et-Vilaine) et leur... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter