Des bons d'achat pour encourager l'allaitement maternel en Angleterre

Des bons d'achat pour encourager l'allaitement maternel en Angleterre

12.11.2013
  • allaitement

Des bons d'achat vont être fournis aux mères qui allaitent leur bébé, dans le cadre d'un projet pilote dans deux zones défavorisées du centre de l'Angleterre, visant à encourager une pratique jugée bénéfique pour la santé de l'enfant.

Quelque 130 femmes doivent participer à cette expérience dans le Derbyshire et le comté voisin du South Yorkshire : si elles donnent le sein à leur enfant pendant les six premières semaines, elle se verront offrir des bons d'une valeur de 120 livres (140 euros). Si l'allaitement maternel se prolonge jusqu'aux six mois de l'enfant, la récompense va jusqu'à 200 livres (240 euros).

« Le Royaume-Uni a l'un des taux d'allaitement maternel les pires au monde », affirme le docteur Clare Relton de l'université de Sheffield, qui participe à l'organisation du projet. Et au Royaume-Uni, souligne-t-elle, les bébés vivant « dans des zones riches ont quatre fois plus de chances d'être nourris au sein que dans les zones défavorisées ».

34 % des bébés au Royaume-Uni nourris au sein

Le service public de santé NHS recommande aux femmes d'allaiter exclusivement au sein leur bébé jusqu'à ses six mois. Mais à cet âge là, seuls 34 % des bébés au Royaume-Uni sont nourris au sein (et 1 % n'ont jamais reçu de lait en poudre), selon Clare Relton.

« Les bébés qui sont nourris au sein ont moins de problèmes de santé, qu'il s'agisse de troubles digestifs ou respiratoires, et ont moins de risques d'avoir du diabète et d'être obèses plus tard », affirme-t-elle.

Pour participer à l'expérience les mères devront signer une déclaration pour attester qu'elles allaitent mais elles ne seront pas soumises à une stricte surveillance. Les bons d'achat sont payés par le National Prevention Research Initiative, une organisation financée à la fois par le gouvernement et le secteur associatif.

S'il est jugé concluant, le projet pourrait être étendu au reste du pays. Mais Janet Fyle, conseillère sage-femme au Royal College of Midwives, a jugé cette action insuffisante. « La motivation pour allaiter ne peut pas venir d'une récompense financière. Ce doit être une pratique voulue par la mère dans l'intérêt de la santé et du bien être de son bébé », a-t-elle souligné.

> AVEC AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
12.11.2013 à 23h05

« On devrait payer aussi les parents pour donner à manger à leurs enfants... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter