Une dose du vaccin HPV serait suffisante

Une dose du vaccin HPV serait suffisante

08.11.2013
  • 1383908526470482_IMG_115313_HR.jpg

Les femmes ayant reçu une dose unique du vaccin HPV bivalent 16/18 (Cervarix) ont un taux d’anticorps stable les quatre années suivantes. Ces résultats issus d’un essai de phase III mené au Costa-Rica suggèrent ainsi qu’une seule dose pourrait être suffisante pour assurer une protection efficace à long terme. Une simplification du schéma vaccinal a toutes les chances d’améliorer la couverture vaccinale, alors qu’en 2012 aux États-Unis seule la moitié des jeunes filles de 13 à 17 ans se font vacciner, et un tiers d’entre elles seulement reçoit les trois doses recommandées.

100 % des femmes protégées

Les chercheurs ont comparé le taux d’anticorps chez des femmes ayant reçu 1 (n = 78), 2 (n = 192) ou 3 doses (n = 120) du vaccin à celui de 113 femmes non vaccinées ayant des anticorps suite à une infection passée. La totalité des femmes des 3 groupes ont développé des taux d’anticorps anti-HPV 16 et 18 tout au long des quatre années d’étude. Si le taux était comparable pour l’administration de 2 ou 3 doses, il s’est révélé plus faible en cas d’une dose unique par rapport à 3 doses, quoique tout aussi stable. De plus, le taux d’anticorps en cas de schéma incomplet restait malgré tout 5 à 24 fois plus élevé que chez les femmes ayant rencontré l’HPV.

Si le schéma à 2 doses est d’ores et déjà recommandé dans certaines parties du monde, comme le Chili ou la Colombie britannique, les auteurs estiment qu’il est encore prématuré d’appliquer leurs résultats en pratique. De plus, comme le souligne le Dr Mahboobeh Safaeian, épidémiologiste au National Cancer Institute, « la persistance de la réponse immunitaire avec une seule dose n’a pas été évaluée pour le Gardasil, le vaccin quadrivalent le plus utilisé aux États-Unis et dans de nombreux autres pays ».

Cancer Prevention Research, publié en ligne le 4 novembre 2013

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Radié par l'Ordre pour non-paiement de ses impôts, un généraliste réhabilité par le conseil d'État

radié

Le fait pour un praticien de ne pas avoir payé ses impôts constitue-t-il un comportement de nature à déconsidérer la profession ? Oui, à en... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter