Les jeunes biologistes se mobilisent pour la survie de leur spécialité

Les jeunes biologistes se mobilisent pour la survie de leur spécialité

07.11.2013
  • 1383815187470128_IMG_115162_HR.jpg

Le Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM) s’alarme de la désaffection croissante des étudiants en médecine pour leur spécialité. La filière a singulièrement perdu de son attractivité ces dernières années, jugent-ils.

En 2008, le dernier des 40 postes d’internat dans cette spécialité offerts aux candidats des épreuves classantes nationales avait été pourvu après le choix du 2 895e candidat classé. Cette année, l’ultime poste pourvu (sur 97) s’est situé au 7 490e rang...

Selon les jeunes biologistes, la réforme de la biologie médicale « qui prônait une médicalisation » de la discipline a « eu l’effet inverse » : « la concentration et la financiarisation des laboratoires, pour ne pas dire l’industrialisation de la profession ont littéralement fait fuir les jeunes médecins, qui désertent à présent la spécialité ».

Un point a particulièrement causé du tort à la discipline, affirme le SJBM : les nouvelles modalités de nominations de praticiens non issus du DES de biologie médicale à des postes de biologistes médicaux hospitalo-universitaires. « Un signal fort a été envoyé par l’État : la biologie médicale est la seule spécialité médicale pour laquelle le DES restera non qualifiant, déplore le syndicat. Potentiellement, toutes les spécialités médicales peuvent ainsi prétendre, sans avoir à décrocher le DES, à devenir biologiste médical ».

Panel de propositions

Au lendemain de la prise de fonction des nouveaux internes de biologie médicale, le SJBM, qui s’est appuyé sur un sondage auprès de ses adhérents, formule plusieurs propositions pour redorer le blason de la spécialité. Les jeunes biologistes demandent le maintien de la qualification du DES de biologie médicale avec des « dérogations exceptionnelles visées par une commission paritaire ».

Ils préconisent que les nominations hospitalières en biologie médicale soient en adéquation avec les débouchés ouverts dans le secteur public. Le SJBM réclame l’arrêt des baisses de nomenclature, l’instauration de mesures fiscales favorisant la transmission du capital des laboratoires aux jeunes biologistes ou encore l’adaptation de la norme d’accréditation ISO 15189 des laboratoires rendue obligatoire avant le 30 octobre 2016.

« Il y a urgence pour l’avenir de notre spécialité, met en garde le SJBM. Le désintérêt croissant pour celle-ci sonne comme un aveu d’échec pour une réforme dont l’ambition était de garantir une biologie médicale de qualité sur l’ensemble du territoire français. »

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
09.11.2013 à 12h33

« Une norme accréditative aberrante qui consomme ou devrait consommer une très grande partie de nos moyens alors que l'institution du GBEA n'avait même pas eu le temps de produire ses effets.
Ils ont Lire la suite

Répondre
 
08.11.2013 à 18h18

« La profession a signé son arrêt de mort avec l'ordonnance de janvier 2010. Sarkozy nous a matraqué, Hollande continue: 7 baisses consécutives de nomenclature + des normes imbéciles.
D'ailleurs le p Lire la suite

Répondre
 
08.11.2013 à 08h04

« Les différentes mesures prévues constituent clairement une OPA de la finance sur la biologie médicale, à qui profite le crime ? Qui est complice ? Et comme toujours, qui en pâtit ? Les médecins et l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter