Lettre ouverte d’un généraliste en colère : l’exode médical nous guette

Lettre ouverte d’un généraliste en colère : l’exode médical nous guette

05.11.2013
  • lettre

Généraliste à Colmar (Haut-Rhin), le Dr Maurice Mariotte en a gros sur le cœur. Dans une lettre ouverte publiée sur le site Internet « Union républicaine » – cofondé par un industriel situé à droite de l’échiquier politique – le médecin s’en prend pêle-mêle aux journalistes, au gouvernement, au numerus clausus, aux parlementaires « donneurs de leçons », à tous ceux qui dissertent de la désertification médicale à tort et à travers.

Dans cette longue missive écrite « à 2 heures du matin, heure à laquelle [le Dr Mariotte] se couche tous les soirs pour [s]e relever à 7 heures », l’auteur expose ses humeurs et revendications, proches de celles de l’Union française pour une médecine libre (UFML, qui héberge par ailleurs la lettre depuis février 2013).

« Pensez-vous, vous les journalistes, que vous pourriez (ou voudriez) travailler plus de 15 heures par jour, au minimum à 4 500 euros [...] dans les zones sinistrées, ou à 6 000 euros actuellement en moyenne dans les villes, avec la responsabilité de la vie des patients, sans discontinuer [...], après dix ans d’études extrêmement difficiles, harassantes, épuisantes ? », interroge le généraliste.

Divorces, burn-out, suicides

Agacé de l’incitation à l’installation, le Dr Mariotte s’émeut aussi des conditions de travail délétères de la profession, façonnées par « les coups de boutoir des patients, de la CPAM, des URSSAF, des impôts et du gouvernement qui dénigre et piétine en permanence une corporation qui participe encore à la grandeur de la France ».

Divorces, burn-out, suicides, semaines de 75 heures, « l’aumône » du C à 23 euros... Par-dessus tout, demander en plus « à des médecins d’aller s’isoler médicalement et personnellement dans les endroits où aucune administration et pratiquement aucun commerce ne survivent », pour pratiquer une médecine « qui n’attire même plus les médecins roumains »...

Messieurs les politiques et journalistes, prévient le Dr Mariotte, prenez garde : « après l’exode fiscal, il y aura l’exode médical. »

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 73 Commentaires
 
17.11.2013 à 10h20

« La majorité des médecins oublient que la sécurité sociale les solvabilise. Si on veut se comparer aux coiffeurs, mettons nos en secteur 3 et discutons ensuite. La modération, la reflexion et la resp Lire la suite

Répondre
 
13.11.2013 à 23h36

« Mais notre problème n° 1 par rapport aux autres coiffeurs, restaurateurs, et artisants de toutes sorte est qu'on ne peut pas faire de "black". J'ai un copain qui tient un bar et qui planque (de son Lire la suite

Répondre
 
11.11.2013 à 22h25

« Bonjour, j'ai réagi le 9/11 mais je ne vois pas mon commentaire qui était certes virulent mais tout à fait correct… dommage, ça ne m'incite pas à la participation.
Je fustigeais longuement le mode Lire la suite

Répondre
 
10.11.2013 à 13h24

« Bravo à notre confrère, tout est dit !
J'ai définitivement dévissé ma plaque après 27 ans de médecine générale.
Bon courage aux héros qui continuent... à leurs risques et périls ! »
Dr Jérôme Lefran Lire la suite

Répondre
 
09.11.2013 à 23h52

« J'ai un peu de mal à comprendre qui répond à qui. J'ai bien vu les alinéas mais c'est très difficile à suivre. Quelqu'un aurait il une idée pour simplifier la lecture ? »

Répondre
 
10.11.2013 à 10h40

« Bonne remarque que je partage. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter