Contrat d’accès aux soins : plusieurs CPAM annoncent un coup d’envoi le 1er décembre

Contrat d’accès aux soins : plusieurs CPAM annoncent un coup d’envoi le 1er décembre

25.10.2013
  • 1382719262467192_IMG_114345_HR.jpg

Plusieurs caisses primaires d’assurance-maladie, en Basse-Normandie, dans les Bouches-du-Rhône, ou dans l’Ariège, ont informé les médecins libéraux de leur département que le contrat d’accès aux soins (CAS) allait ouvrir le 1er décembre.

Le directeur de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) avait annoncé mardi que le contrat de modération tarifaire allait entrer en vigueur avant la fin de l’année. Il expliquait que plus de 9 000 praticiens avaient adhéré à l’option dont près 80 % en secteur II. Environ un millier de praticiens de secteur II manquaient donc à l’appel pour atteindre le seuil d’un tiers de médecins indispensable pour lancer le contrat.

Dans un courriel, la CPAM de Caen explique par exemple que « afin de ne pas pénaliser les médecins qui se sont engagés les premiers dans le contrat d’accès aux soins, les médecins ayant adhéré au CAS en 2013 pourront, sous réserve du respect des engagements du contrat, bénéficier de la participation au financement des cotisations sociales pour les cotisations recouvrées au titre de l’exercice 2013 sur l’année entière. » Cette annonce fait suite à la signature de l’avenant 11, jeudi, qui adapte les conditions de participation au financement des cotisations sociales.

Encore un mois pour recruter

Le Dr Xavier Gouyou-Beauchamps, secrétaire général du BLOC, s’étonne de cette communication des CPAM : « Beaucoup de délégués d’assurance-maladie conseillent aux médecins de signer rapidement afin de bénéficier de la prise en charge de leurs cotisations sociales pour les actes réalisés au tarif opposable en 2013. La Caisse solde le CAS. »

L’Union française pour une médecine libre (UFML) affirme que la « course aux résultats » de l’assurance-maladie renforce ses doutes sur le contrat.

Quant à la CSMF, signataire de l’avenant 8, elle plaide depuis plusieurs semaines pour une ouverture rapide du contrat d’accès aux soins. Son président, le Dr Michel Chassang, avait dénoncé les tentatives de blocage du CAS.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 22 Commentaires
 
28.10.2013 à 18h37

« Pas de chiffre...
La CPAM juge et partie...
Le CAS est mis en place alors que le nombre de praticiens n'a pas probablement pas été atteint. »

la cpam n est pas capable de nous dire combien de secte Lire la suite

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 26.10.2013 à 19h16

« Le CAS est juste parce que nous traversons une crise économique? Et si vous osiez regarder au-delà de la propagande de la CSMF de la caisse et du gouvernement, cela vous prend pourtant peu de temps, Lire la suite

Répondre
 
26.10.2013 à 11h35

« Qui dit contrat, dit contractualisation, clauses, droits, obligations dans un contexte social et collectif donné. Vu les contorsions de la CNAM et les grossiers appels du pied sur les charges 2013, Lire la suite

Répondre
 
26.10.2013 à 10h34

« Je suis cardiologue ancien CCA en secteur 1, et je n'ai pas signé car je n'ai obtenu aucune information sur le mode de calcul des cotisations sociales pour les praticiens en secteur 1 ayant adhéré e Lire la suite

Répondre
 
25.10.2013 à 23h43

« Pourquoi bloquer pour quelques centaines de signatures, il faut commencer et on verra bien dans un an si cela apporte quelques avantages aux patients et aux médecins. »

Répondre
 
28.10.2013 à 10h10

« L'UFML ne bloque rien, mais demande simplement que les chiffres annoncés le 3 octobre, en fanfare par la CNAM et la CSMF, soient prouvés et donc que la loi s'applique tout simplement. Ce qui bloque, Lire la suite

Répondre
 
31.10.2013 à 01h25

« Avez-vous simplement la notion de valeur d'une parole, d"un engagement, d'un contrat avec engagement réciproque ?
Si OUI vous n'auriez pas écrit votre commentaire. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... Commenter

Les consultations avancées de médecine générale par les hôpitaux ulcèrent la FMF

fmf

L'organisation par certains hôpitaux de consultations de médecine générale hors les murs de l'établissement, comme à Maubeuge (Nord), fait... Commenter

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter