Un rapport parlementaire plaide pour l’obligation de prescrire en DCI

Un rapport parlementaire plaide pour l’obligation de prescrire en DCI

18.10.2013
  • 1382107012464753_IMG_113687_HR.jpg

Un rapport rédigé par le sénateur socialiste Yves Daudigny à la demande de la mission d’évaluation et de contrôle de la Sécurité sociale (MECSS) propose de rendre obligatoire la prescription en dénomination commune internationale (DCI).

Selon le sénateur, la politique de substitution centrée sur les pharmaciens a certes permis le développement du médicament générique, « mais elle présente de redoutables inconvénients ». Comme celui « d’instiller le doute dans l’esprit du patient qui ne se voit pas délivrer le bon médicament ».

Limiter la consommation de médicaments

De plus, cette politique écartant le médecin de la procédure, fait que ce dernier « n’est guère incité à modifier ses prescriptions ». Pour Yves Daudigny, prescrire en DCI permettrait tout à la fois de limiter la consommation de médicaments et de favoriser l’essor des génériques.

Le rapport préconise également la mise en œuvre de campagnes de communication auprès du grand public sur deux thèmes : « une consultation médicale ne doit pas nécessairement déboucher sur une ordonnance », et « le générique est un médicament comme les autres ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
CathL Médecin ou Interne 19.10.2013 à 22h59

« Les patients finissent par s' y perdre, lorsque, lors du renouvellement d'ordonnance, le pharmacien délivre un générique d'une marque différente (avec boîte et présentation du médicament différente Lire la suite

Répondre
 
ROGER C Médecin ou Interne 19.10.2013 à 09h37

« Je crois que notre confrère Douste Blazy, quand il était ministre, avait voulu imposer les prix, notamment du princeps, au tarif le plus bas des génériques. Le lendemain, les fabricants de générique Lire la suite

Répondre
 
19.10.2013 à 09h12

« Une dci c'est comme si l'on disait un parlementaire, mais il y a les députés et les sénateurs si ils ont beaucoup de points en commun dont vivre et s'enrichir sur le dos de l'état, ils ont quelques Lire la suite

Répondre
 
19.10.2013 à 08h44

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ou l'histoire d'usines a gaz qui produisent très peu de gaz en utilisant beaucoup d'énergie ! »
profession : médecin

Répondre
 
19.10.2013 à 03h02

« Alors je dis pas le patient et le DCI??? Il va falloir embaucher des paramédicaux pour préparer les piluliers des personnes âgées et n'ayant pas toutes leurs capacités d'attention, ayant des difficu Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter