Pourquoi les démangeaisons chroniques sont plus insupportables qu’une piqûre de moustique

Pourquoi les démangeaisons chroniques sont plus insupportables qu’une piqûre de moustique

17.10.2013
  • 1381998312463846_IMG_113430_HR.jpg

« Tous ceux qui ont connu des nuits d’insomnie à cause de démangeaisons incontrôlables savent que toutes les sensations de grattage ne sont pas les mêmes », écrivent des chercheurs de Saint-Louis (États-Unis) dans le Journal of Clinical Investigation (15 octobre 2013).

Après leur travail expérimental, Zhou-Feng Chen et coll. observent que les démangeaisons chroniques, dues à différentes pathologies (eczéma, psoriasis, insuffisance rénale ou maladie hépatique), sont sous-tendues par des mécanismes physiopathologiques différents de la pulsion au grattage aiguë, ressentie après une piqûre de moustique.

Mise au point d’un modèle chez la souris

Ces scientifiques ont mis au point un modèle de démangeaison chronique, sous la forme de souris chez qui le gène BRAF reste constamment actif. Ce gène est connu pour être impliqué dans la douleur.

La démangeaison chronique incorpore davantage que les fibres nerveuses des neurones qui habituellement transmettent le signal du grattage. « Dans la démangeaison chronique, ces neurones cooptent des neurones de la douleur. Ce qui explique pourquoi les démangeaisons chroniques peuvent être aussi insupportables », observent les scientifiques.

Cette nouvelle découverte pourrait permettre de mieux traiter les démangeaisons chroniques, en ciblant des protéines dans la voie de signalisation de BRAF. L’une des éventualités à tester est l’utilisation de médicaments anti-douleur.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
17.10.2013 à 11h29

« Traiter la démangeaison ?? Ne faudrait il pas chercher et traiter la cause en 1er lieu ? »

Répondre
 
18.10.2013 à 16h18

« Même lorsque la cause est connue et traitée (psoriasis, c'est du vécu) le prurit nocturne peut vous pourrir la vie ! La nuit d'abord et la journée du lendemain par voie de conséquence. [Edition de l Lire la suite

Répondre
 
18.10.2013 à 09h04

« La plupart des démangeaisons chroniques n'ont pas de cause identifiée (la majorité des prurits sine materia et des prurigos chroniques). Les malades n'ayant pas la patience d'attendre 50 ans pour qu Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 8

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter