Les pharmaciens divisés sur l’évolution de leur rémunération

Les pharmaciens divisés sur l’évolution de leur rémunération

15.10.2013
  • 1381853972463539_IMG_113385_HR.jpg

La CNAM a proposé aux pharmaciens d’officine d’abaisser les marges dont ils bénéficient sur la vente de médicaments en contrepartie d’une hausse de la part de leur rémunération en honoraires qui représenteraient dorénavant 47 % des revenus. L’opération s’effectuerait à enveloppe constante.

L’assurance-maladie a présenté son projet lors de la dernière séance de négociation conventionnelle. Elle suggère d’augmenter l’honoraire versé sur la vente de chaque boîte de 0,53 euro à 1 euro. Par ailleurs, les ordonnances complexes de plus de 5 lignes donneraient lieu à une rémunération de 50 centimes d’euros contre la remise au patient d’un plan de posologie (une traduction de l’ordonnance du médecin).

Bonne base ou miroir aux alouettes ?

La proposition de la CNAM divise les pharmaciens qui s’étaient rassemblés en intersyndicale.

La Fédération des syndicats pharmaceutiques français (FSPF) estime que ce projet pose de bonnes bases de négociation tandis que l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) estime qu’il s’agit d’un « miroir aux alouettes ».

En parallèle à cette négociation, le gouvernement tente dans le PLFSS d’imposer la transparence des remises sur les génériques. L’USPO et l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) ont lancé un mouvement de contestation, demandant à leurs confrères d’adresser à Marisol Touraine les clés de leur officine pour exprimer le ras-le-bol de la profession.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
16.10.2013 à 09h32

« Combien de fois roulés dans la farine depuis 20 ans ? ... et pas encore " cuits " ! »

Répondre
 
15.10.2013 à 19h35

« Si c'est une proposition de la CNAM, c'est louche. »

Répondre
 
16.10.2013 à 08h51

« C'est évident! je te donne d'un côté et je te prends le double de l'autre! La proposition de la CNAM profitera (éventuellement) aux grosses officines et achèvera de tuer les petites officines rurale Lire la suite

Répondre
 
16.10.2013 à 20h31

« Oui la FSPF n'en a rien à faire de nous, eux auront toujours du travail ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dix cliniques ferment par an : la FHP dénonce le « goût amer » du quinquennat Touraine

clinique

Lamine Gharbi ne regrettera pas Marisol Touraine au ministère de la Santé. À un mois du premier tour de la présidentielle, le patron de la... 2

Implants mammaires : la FDA recense 359 cas de lymphomes (LAGC) dont 9 décès

implants mammaire

L'agence américaine des médicaments (FDA) a reçu, au 1er février 2017, 359 notifications de lymphomes anaplasique à grandes cellules (LAGC)... Commenter

Baisse des forfaits dialyse : les néphrologues libéraux et la FHP consternés

dialyse

« Consternation », « inégalité et inquiétude ». Tels sont les mots du Syndicat des néphrologues libéraux (SNL) pour décrire la baisse des ta... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter