Le C à 25 euros, priorité du nouveau président de l’UNOF

Le C à 25 euros, priorité du nouveau président de l’UNOF

08.10.2013
  • 1381248694461209_IMG_112573_HR.jpg

Pour sa première prise de parole en tant que nouveau président de l’UNOF (Union nationale des omnipraticiens français), branche généraliste de la CSMF, le Dr Luc Duquesnel a déclaré que sa première priorité était la revalorisation du C. Luc Duquesnel prévient : « l’objectif est le C à 25 euros ». Pour l’UNOF, le C actuel à 23 euros est « largement obsolète », il « banalise et déprécie » la consultation médicale, « au regard des patients comme des financeurs ».

Luc Duquesnel se montre par ailleurs réservé vis-à-vis de la généralisation du tiers payant. L’UNOF rappelle que le coût de la gestion de ce dispositif est estimé par La Mutualité à 3,50 euros pour chaque consultation. Le patron de l’UNOF insiste : « nous ne serons pas le syndicat du C à 19,50 euros ».

Prise en charge du congé maternité

Autre revendication de l’UNOF : « un secrétariat pour tous les généralistes ». Alors que 44 % d’entre eux effectuent eux-mêmes ce travail, le syndicat rappelle que le secrétariat, loin d’être un outil de confort, participe à la coordination et à la continuité des soins au service du patient. Dès lors, l’UNOF demande qu’une aide au secrétariat soit financée par l’assurance-maladie dans le cadre de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP).

Le nouveau patron de l’UNOF met enfin l’accent sur la nécessité de rénover le cadre social de l’exercice. Il demande que soit inscrite dans le prochain PLFSS« la prise en charge de la totalité du congé maternité pour les praticiens libéraux ».

Le Dr Duquesnel milite aussi pour que les médecins de ville soient dotés d’un « compte pénibilité » qui compenserait leur participation à la permanence des soins (PDS). L’UNOF rappelle que la réforme des retraites actuellement en discussion prévoit ce type de dispositif pour les salariés les plus exposés.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 43 Commentaires
 
12.10.2013 à 15h19

« Médecin:
Visite d'un technicien de DARTY pour une panne électronique d'une plaque de cuisson: et proposition d'achat une nouvelle plaque::64€.
C'est loin du C à 25€ !!! »

Répondre
 
11.10.2013 à 19h45

« C'est honteux, il est temps de revaloriser la médecine générale qui sera bientôt exercée par des officiers de santé formés ailleurs, les jeunes n'en veulent plus, et ne veulent pas travailler comme Lire la suite

Répondre
 
10.10.2013 à 14h05

« En province, un avocat vous demande au moins 80 euros hors taxe juste pour savoir le motif de votre consultation... »

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 09.10.2013 à 22h28

« 2/12 "arret d'activité...plus" mot d'ordre de l'UFML, nous sommes à la fin d'un système et les médecins, triste bilan des syndicats aux manettes ont été dépossédés de tout ! Face à nous le TP généra Lire la suite

Répondre
 
09.10.2013 à 13h25

« La PDS continue de faire crever les confrères, la paperasserie, les certificats médicaux pour le sport délirants donnent 2 heures de travail en plus par jour en septembre octobre, il faut supprimer Lire la suite

Répondre
 
09.10.2013 à 19h30

« Il faudrait que la PDS soit réellement effectuée par des médecins volontaires (et donc ne pas contraindre ceux qui ne veulent pas y participer à le faire) et parallèlement il faudrait développer un Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 38

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter