Pas de vente de médicaments en grandes surfaces, dit Marisol Touraine

Pas de vente de médicaments en grandes surfaces, dit Marisol Touraine

07.10.2013
  • 1381160036460676_IMG_112434_HR.jpg

Le débat est clos : les grandes surfaces ne seront pas autorisées à commercialiser des médicaments, comme le souhaite notamment Édouard Leclerc. La ministre de la Santé l’a confirmé dans une lettre rendue publique vendredi 4 octobre par l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), inquiet d’une telle mesure.

Dans ce courrier daté du 16 septembre, Marisol Touraine précise que « le gouvernement n’envisage pas de faire évoluer la législation pour la vente de médicaments par des enseignes de grande distribution ».

Elle explique que conformément au code de la santé publique, la distribution de médicaments au public est soumise « à un ensemble de critères nécessaires pour garantir la sécurisation de l’acte de dispensation, justifiée pour des raisons de protection de la santé publique » et qu’elle « relève du monopole des pharmaciens d’officine, que cette dispensation se fasse au comptoir de l’officine ou par internet ».

L’Autorité de la concurrence favorable à la vente en supermarchés

La ministre avait déjà dit à l’AFP en juillet dernier que le gouvernement n’envisageait pas de faire évoluer la législation, à la suite d’une prise de position de l’Autorité de la concurrence. L’Autorité avait alors annoncé étudier la possibilité d’autoriser la vente de certains médicaments hors des pharmacies afin de faire baisser les prix, ce qui aurait permis aux grandes surfaces ou aux parapharmacies de s’emparer de ce marché.

Cette annonce avait suscité une vive opposition des pharmaciens et notamment de l’UDGPO qui avait accusé l’Autorité de la concurrence de négliger le risque sanitaire. Dans un communiqué publié vendredi, le président de l’UDGPO, Daniel Buchinger, s’est félicité « de cette décision qui concerne la santé des Français et l’ensemble de la profession pharmaceutique ».

AVEC AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
08.10.2013 à 09h57

« Qu’il est triste de voir les commentaires ci-dessous.
D’une part, la concurrence existe de plus en plus en pharmacie. En témoignent les toujours plus nombreuses pharmacies discount.
D’autre part, ch Lire la suite

Répondre
 
09.10.2013 à 00h05

« Bien dit. »

Répondre
 
08.10.2013 à 09h52

« Ravie, pour vous qui connaissez le prix du caviar, moi non !
Pour info, je vends mes médicaments de conseil moins cher aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Et pourtant mes charges et mon personnel " diplôm Lire la suite

Répondre
 
08.10.2013 à 09h49

« Encore un lobby qui a gagne face à l'intérêt général. »

Répondre
 
09.10.2013 à 12h46

« Il y a des médecins qui croient que Leclerc agit par intérêt général ?! »

Répondre
 
08.10.2013 à 08h10

« Je constate seulement qu'ils ont des syndicats qui servent à quelque chose !..... »

Répondre
 
07.10.2013 à 21h51

« La sécurité des français a bon dos !!
Quelle hypocrisie politico pharmacologique
Les pharmaciens veulent surtout éviter la concurrence et garder le monopole pour faire eux mêmes de la grande surfac Lire la suite

Répondre
 
08.10.2013 à 09h34

« Que diriez-vous d'une mini consultation à 10 € lorsque vous ne travaillez pas le samedi après-midi ? Je suis persuadé que j'aurais beaucoup plus de patients derrière mon comptoir.
Quant à l'analyse Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 54

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter