E-cigarette : l’OFT et AIDUCE s’opposent à Bruxelles sur un statut pharmaceutique

E-cigarette : l’OFT et AIDUCE s’opposent à Bruxelles sur un statut pharmaceutique

03.10.2013
  • 1380789089459536_IMG_112170_HR.jpg

L’association de consommateurs AIDUCE et l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) font front commun contre le projet d’accorder à la cigarette électronique le statut de médicament qui pourrait se concrétiser le 8 octobre avec le vote par le parlement européen de la directive sur les produits du tabac.

« Pas d’accord pour donner un statut pharmaceutique exclusif à l’e-cigarette. Il faut laisser l’e-cigarette facilement accessible aux fumeurs dans tous les pays européens ; plus le produit est accessible aux fumeurs, plus ils seront nombreux à quitter le tabac » estiment d’une même voix Brice Lepoutre, président de l’AIDUCE et Bertrand Dautzenberg, à la tête de l’OFT.

Tous deux considèrent que les baisses des ventes de cigarettes en 2012 (3 %) et en 2013 (8 % pour les 7 premiers mois) sont à mettre au compte de l’apparition de l’e-cigarette que plus de 22 % des fumeurs ont essayée. « Remplacer la cigarette traditionnelle par la cigarette électronique est un gain pour la santé » assurent l’AIDUCE et l’OFT, tout en reconnaissant qu’il faut l’encadrer afin qu’elle ne devienne pas une porte d’entrée vers le tabac pour les jeunes.

Un obstacle à la régression du tabagisme

Un statut pharmaceutique de l’e-cigarette en France, qui restreindra sa vente aux seules officines, « réduira considérablement l’accès au produit (à moins d’assister à l’exposition d’un marché illégal) et nuira à la régression du tabagisme », craignent les associations. Appelant les députés européens à ne pas suivre les lobbies du tabac ni de l’industrie pharmaceutique, Elles mettent en avant un amendement présenté par Frédérique Ries, Rebecca Taylor et Chris Davies offrant un statut non pharmaceutique pour les produits ne revendiquant pas d’effet positif sanitaire, et contenant moins de 30 mg/ml de nicotine.

Plusieurs dizaines d’utilisateurs de cigarettes électroniques et des distributeurs devraient par ailleurs manifester le 7 octobre à Strasbourg devant le Parlement européen.

 C.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
JEAN MARIE L Médecin ou Interne 04.10.2013 à 11h18

« Je fais plus confiance dans des pharmaciens pour calculer et vendre la quantité de nicotine nécessaire en fonction du tabagisme de la Personne , qu'à des boutiques commerciales : j'ai déjà entendu Lire la suite

Répondre
 
04.10.2013 à 10h00

« J'ai été effaré en passant devant une boutique spécialisée dans l'e-cig de voir dans la vitrine et sur un panneau dans la rue que l'on vantait "les bienfaits de la cigarette électronique". Non seule Lire la suite

Répondre
 
08.10.2013 à 13h33

« Il y a 40 ans c'était des pubs avec des "médecins fictifs" ventant la douceur et le bien être que procure la cigarette filtre.....
Dans le tabac c'est la combustion la cause de dangerosité.....et pl Lire la suite

Répondre
 
04.10.2013 à 09h07

« La seule justification pour faire de l'e-cig un médicament est qu'elle contient de la nicotine. Il faudrait logiquement confier la vente de tabac aux pharmacien.
Par ailleurs l'exemple du snus suédo Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 88

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter