Aux Entretiens de Bichat - Boire 1,5 litre par jour, une priorité nutritionnelle pour 62 % des Français

Aux Entretiens de Bichat Boire 1,5 litre par jour, une priorité nutritionnelle pour 62 % des Français

30.09.2013
  • 1380558209458800_IMG_112001_HR.jpg

Quelles habitudes de consommation observons-nous vis-à-vis de la boisson ? Et quelles perceptions en tirons-nous ? Dans le cadre des Entretiens de Bichat, l’Institut européen de l’hydratation a révélé les résultats du sondage piloté par l’Institut Louis Harris*.

Spontanément, 62 % des Français sont plutôt ou très attentifs au fait de boire 1,5 litre par jour. Cette règle hygiénodiététique supplante les autres, même celle des cinq fruits et légumes quotidiens. Selon le Pr Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, « ce score est d’autant plus étonnant que le PNNS ne donne pas de message sur la consommation d’eau. Cela peut cacher une peur d’en manquer, sous l’influence des problèmes climatiques. De plus, ce type d’affirmation n’engage pas beaucoup ! » D’ailleurs, entre les intentions et la réalité, il existe un grand écart, réalisé par les ados. Si 52 % des 15-24 ans s’estiment plutôt ou très attentifs à boire 1,5 litre par jour, en réalité, 13 % seulement le font (enquête Credoc-CCAF, 2010). Autre résultat, l’eau est perçue comme une boisson fonctionnelle : 81 % des Français la recommandent pour se désaltérer, 68 % pour faire du sport et 65 % pour prendre soin de leur corps. Au chapitre des sensations associées à l’ingestion de boissons froides sans alcool, la fraîcheur domine, avec 30 %, suivie par le qualificatif « rafraîchissant », pour 20 %, puis « désaltérant » et « sucré », respectivement à 15 %.

Le chocolat chaud associé au réconfort

Chaque occasion déclenche l’envie de boire certaines boissons. Avec 22 % des suffrages, le chocolat chaud arrive en tête des boissons associées à un besoin de réconfort, juste devant le café, soit 17 %.

Reste un résultat qui peut surprendre : pour partager un moment de convivialité, les adolescents plébiscitent à 41 % les boissons rafraîchissantes, loin devant l’alcool. Seulement, quand il s’agit d’évoquer une boisson associée à la fête, les 15-24 ans citent en premier à 60 % alcools forts et cocktails. Cela n’étonne pas Louis Mathiot, docteur en sociologie, spécialiste de l’alimentation : « Boire est un acte chargé d’émotions, par rapport à des circonstances. »

* Sondage réalisé du 2 au 9 septembre 2013 auprès d’un échantillon de 1 000 individus représentatifs de la population française, de 15 ans et plus.

Pour en savoir plus : www.europeanhydratationinstitute.org

CHRISTINE COINTE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
01.10.2013 à 21h01

« Boire quelle eau ? Regarder les constantes bioélectroniques du regretté ingénieur hydrologue Louis-Claude Vincent qui préconise une eau de ph acide, avec résidu sec inférieur à 120 mg/ L . C'est le Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... 2

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 8

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter