Hôpitaux en déficit : FO Santé veut stopper les suppressions de postes et effacer la dette

Hôpitaux en déficit : FO Santé veut stopper les suppressions de postes et effacer la dette

25.09.2013
  • 1380123213457160_IMG_111563_HR.jpg

Les plans de retour à l’équilibre lancés dans les hôpitaux déficitaires en 2013 se traduisent par d’importantes restrictions budgétaires. La branche santé de Force Ouvrière, qui a réuni 120 délégués à Paris cette semaine, s’inquiète de la dégradation des conditions de travail dans 103 établissements où le syndicat est représenté.

Selon les données collectées par le syndicat, cette centaine d’hôpitaux et établissements médico-sociaux cumulent des déficits supérieurs à 900 millions d’euros. FO Santé affirme que 3 500 postes ont été ou seront supprimés cette année dans ces établissements.

« La baisse des tarifs en mars, un ONDAM hospitalier insuffisant et une activité stagnante ont un effet immédiat sur la situation des établissements, note Didier Bernus, secrétaire général de FO Santé. Suppressions de postes, remise en cause des jours de RTT, organisation du travail en 12 heures, non renouvellement des contractuels, accumulation des heures supplémentaires... les conditions de travail se sont considérablement dégradées ». L’absentéisme a bondi de 20 % en cinq ans.

Des équipes sous tension, s’alarme FO Santé

Les équipes sont sous tension, insiste FO Santé. Le conflit qui oppose les personnels à la direction du CH de Montauban contre un projet de suppression de postes et de jours de RTT est à cet égard symbolique.

FO Santé a demandé, lors d’une rencontre avec le cabinet de Marisol Touraine, que le gouvernement efface la dette des hôpitaux en difficulté. « On ne peut pas éternellement demander un retour à l’équilibre sans qu’il y ait une aide budgétaire », explique Didier Bernus.

Le syndicat exige également que soit mis un terme aux suppressions de postes et que les règles statutaires soient respectées en matière d’avancement des personnels et d’organisation du travail.

« Nous n’hésiterons pas à construire un rapport de force pour nous faire entendre, prévient Didier Bernus. La situation devient intenable. »

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
25.09.2013 à 22h02

« Tout à fait d'accord ! C'est parce qu'on a annulé les dettes de certains pays comme le Brésil que ce sont aujourd'hui des pays dits "émergents". Il faut savoir ce que l'on veut: si nous voulons un h Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter