Dépassements, secteur II : la CSMF dénonce la « mauvaise foi » de Que Choisir

Dépassements, secteur II : la CSMF dénonce la « mauvaise foi » de Que Choisir

25.09.2013
  • 1380120474457127_IMG_111557_HR.jpg

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) conteste les conclusions d’une étude de l’UFC-Que Choisir, rendue publique ce mercredi.

Selon l’association de consommateurs, les dépassements d’honoraires des pédiatres, des gynécologues médicaux et obstétriciens et des ophtalmologistes de secteur II, estimés à partir des tarifs de consultation les plus fréquents, ont augmenté de 1,7 % entre juillet 2012 et juin 2013.

« Un nouveau procès en sorcellerie »

La CSMF accuse l’association de consommateurs de lancer un « nouveau procès en sorcellerie contre les médecins spécialistes du secteur II » et dénonce une communication de « mauvaise foi ».

« La conjoncture économique n’est précisément pas favorable à une prétendue envolée des tarifs, s’insurge le syndicat, qui évoque les décotes tarifaires subies par plusieurs spécialités (biologistes, radiologues) et la baisse des revenus de plusieurs spécialités en 2012.

La CSMF évoque l’impérieuse nécessité de revaloriser le secteur I « pour rattraper l’écart entre le tarif Sécu des actes et leur valeur réelle » et demande que le contrat d’accès aux soins de modération tarifaire entre en vigueur au 1er octobre, comme prévu. « Retarder une telle mesure à l’heure où l’accès aux soins est la priorité numéro un de la stratégie nationale de santé serait incompréhensible et incohérent », conclut la Confédération.

Frédéric van Roekeghem (CNAM) récuse l’étude de « Que Choisir »

Les dépassements d’honoraires ne flambent pas, ils sont au contraire stables, voire légèrement en recul, a affirmé mercredi à l’AFP le directeur de l’assurance-maladie, s’inscrivant en faux contre l’étude, publiée dans la matinée par l’UFC-Que Choisir. « Nous avons une tendance à la stabilisation voire à une légère inflexion à la baisse », a affirmé à l’AFP Frédéric van Roekeghem. Il a précisé que la Caisse nationale d’assurance-maladie ( Cnam) avait fait tourner ses ordinateurs à grande vitesse pour pouvoir répondre à l’étude de l’association de défense des consommateurs.
 CH.G
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
27.09.2013 à 08h51

« Il faut bien vivre et payer les charges de plus en plus chère...un ramoneur qui vient pour 5 minutes demande 55 euros...!!!
Il y a une vrai dévalorisation de la médecine. »

Répondre
 
26.09.2013 à 16h35

« Quels médecins étrangers souhaitent venir en France? Ceux du tiers monde, des pays "socialistes" où ils doivent exercer une autre profession pour survivre, ceux que la guerre ou la violence chassen Lire la suite

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 26.09.2013 à 13h13

« Et les décotes tarifaires ont été actées dans l'av 8 signé par Michel Chassang!!!! »

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 26.09.2013 à 12h55

« La mauvaise foi est bien répartie. Syndicats et CNAM peuvent parler, mais c'est eux qui ont provoqué ce vent de "scandale des honoraires", la CNAM ne supportant pas que les S2 demandent plus que les Lire la suite

Répondre
 
26.09.2013 à 10h31

« Que choisir a de grands principes de moralité pour limiter les prix, pouvez-vous nous rappeler le montant de subventions de l'Etat reçu par ce journal? Après, l'opinion de chacun sera plus intéressa Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 3

Légalisation du cannabis : non pour Valls et Montebourg, oui pour les autres candidats à la primaire à gauche

cannabis

Les sept candidats à la primaire de la gauche ont exprimé leurs diverses positions au sujet du cannabis lors du deuxième débat télévisé, le... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 19

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter