Statines : plus de 70 % des intolérances compatibles avec une prise au long cours

Statines : plus de 70 % des intolérances compatibles avec une prise au long cours

12.09.2013
  • 1379003711453557_IMG_110666_HR.jpg

Selon une étude américaine menée sur plus de 15 ans, 72,5 % des patients intolérants aux statines (douleurs musculaires, bilan hépatique perturbé) pourraient être traités malgré tout. Ce sont les conclusions tirées par des chercheurs de la Cleveland Clinic chez 1 605 sujets adressés pour intolérance aux statines entre janvier 1995 et mars 2010.

Alors que près de 20 % de la population développe une intolérance aux statines dans les études observationnelles, différentes stratégies thérapeutiques peuvent être tentées. Parmi les plus fréquentes, il s’agit d’essayer la même statine à faible dose, changer de statine en augmentant progressivement la dose, utiliser la fluvastatine (la moins puissante mais la mieux tolérée), essayer une prise intermittente de statines de longue durée (3 fois par semaine), associer un deuxième hypolipémiant, etc.

Parmi les 72,5 % intolérants ayant pu prendre une autre statine par la suite, 63,2 % ont supporté une prise quotidienne, et seulement 9,3 % ont basculé pour une prise intermittente. « Même si les patients ne tolèrent pas une prise quotidienne, on peut voir une réduction significative du taux de cholestérol en prenant la statine moins souvent, ne serait-ce qu’une fois par semaine », explique le Dr Cho. Il reste que 30 % des patients intolérants le restent avec la nécessité de basculer vers un traitement hypocholestérolémiant alternatif.

American Heart Journal, publié en ligne le 9 septembre 2013

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
15.09.2013 à 19h05

« J'ai testé la rosuvastatine sur moi, après échec d'un régime bien conduit sur 18 mois, en raison d'un taux de cholestérol restant élevé: la baisse fut spectaculaire en quelques mois, celle de mes ér Lire la suite

Répondre
 
14.09.2013 à 15h44

« Ce n'est pas un scoop ! Le Pr Michel Farnier, grand lipidologue français, nous l'a enseigné il y a de nombreuses années déjà. »

Répondre
 
13.09.2013 à 08h55

« Ben voyons... »

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 14.09.2013 à 13h42

« Ben voyons quoi ? »

Répondre
 
16.09.2013 à 08h51

« Ben voyons: pour "lutter" contre les effets secondaires parfois graves, on continue de donner le médicament ?... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Grève générale en Guyane : la santé, au cœur des revendications

guyane

La Guyane connaît depuis la semaine dernière un mouvement social de grande ampleur. Des enjeux de santé publique sont au cœur de la... Commenter

La CNAM généralise une plateforme pour lutter contre le renoncement aux soins

Nicolas Revel, directeur général de la caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a annoncé ce mardi la généralisation à l'ensemble du... Commenter

Des chercheurs dévoilent la structure complète d'une protéine essentielle du virus Zika

zika

Une équipe de Riverside (Université de Californie) affirme avoir déterminé la structure cristalline de la totalité de la protéine NS5, une... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter