Tests de grossesse dans les supermarchés : les pharmaciens furieux

Tests de grossesse dans les supermarchés : les pharmaciens furieux

11.09.2013
  • grossesse

Les officines pourraient bientôt perdre leur monopole sur la vente des tests de grossesse, déjà délivrés sans ordonnance. C'est l'objet d'un amendement introduit dans le projet de loi relatif à la consommation débattu cette semaine au Sénat, et qui prévoit également la libéralisation de la distribution des lentilles. Le gouvernement y est favorable.

Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation, l'a rappelé hier, mardi, à l'antenne de RMC : « Si les tarifs sont libres, on pourra faire baisser les prix. Nous allons donc permettre la vente de ces produits dans les grandes surfaces. »

Approbation de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Dans un billet publié ce mercredi sur son blog, la porte-parole du gouvernement écrit que la vente libre des tests de grossesse constitue une « avancée pour notre santé publique » et permettra « un accès plus aisé à ces produits médicaux ».

« J’ai souhaité que cette mesure soit accompagnée de la diffusion dans les notices et sur les boîtes de messages d’information pour les femmes enceintes, » écrit la ministre, qui précise que la nécessité de consulter un médecin en cas de test positif sera rappelé.

Sur France Inter (journal de 8h), Marie-Pierre Martinet, secrétaire général du planning familial, a elle aussi défendu la mesure.

Source : France Inter

Les pharmaciens contre le lobby de la grande distribution 

Les pharmaciens, eux, sont vent debout contre ce projet. Sur France Inter, le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques français, Philippe Gaertner, s'est justifié. « Le ministre a oublié de regarder certains cas où ce test fait suite à un rapport non protégé », explique-t-il en rappelant que le pharmacien est à même de conseiller les jeunes femmes notamment sur l'existence de la pilule du lendemain. « Ça, dans un rayon de supermarché, ce n'est pas envisageable », avance P. Gaertner. Rappelons que les tests de grossesse sont distribués par les pharmacies sans ordonnance. Les tests sanguins B-hCG, prescrit par un médecin, sont eux remboursés par la sécurité sociale.

Source : France Inter


Toujours sur France Inter, son confrère Gilles Bonnefond, président de l'USPO (Union des syndicats des pharmaciens d'officines) ne prend pas de gants pour dénoncer cette mesure voulue par le gouvernement : « Je ne savais pas que c'était le lobby de la grande distribution qui organisait aujourd'hui le système de santé en France […] Ce qui les intéresse, c'est de faire plus de chiffre d'affaires. » La ministre de la Santé, Marisol Touraine, ne s'est pas encore invitée dans le débat. 

Source : France Inter

L'amendement qui fâche les ophtalmos et les pharmaciens

Cet texte proposé par Patricia Schillinger, sénatrice PS du Haut-Rhin, aide-soignante de formation, sera débattu par les sénateurs cette semaine dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la consommation. 

« Le présent amendement permet de soumettre à la libre concurrence les solutions d’entretien ou d’application des lentilles oculaires de contact d’une part et les autotests de grossesse et d’ovulation d’autre part.

Leur régime est harmonisé par le droit communautaire en qualités respectives de dispositifs médicaux et de dispositifs médicaux de diagnostic in vitro . Ce système garantit un niveau élevé de sécurité et de fiabilité de ces produits conçus pour une utilisation par le grand public. Il permet la délivrance d’une information homogène aux utilisateurs, via une notice devant être aisément comprise et appliquée par les utilisateurs potentiels. La protection de la Santé Publique ne justifie donc plus le monopole de distribution de ces produits non médicamenteux, lesquels sont d’ailleurs en vente libre chez tous nos voisins de l’Union européenne.
Une étude " UFC /Que Choisir" d’avril 2013 dénonce les niveaux de marge des opticiens lunetiers. L’ouverture du marché engendrera des offres à des prix nettement inférieurs (30 à 40 % inférieurs aux prix pratiqués en officine et chez les opticiens pour les produits d’entretien des lentilles, selon une enquête de la DGCCRF ), et ce pour un niveau de qualité et de sécurité rigoureusement identique. Cette réforme a d’ailleurs été sollicitée à plusieurs reprises par le Conseil national de la consommation (en 1991 et en 2005).
La libéralisation de ces produits constitue un levier de croissance important et trouve sa pleine cohérence dans le présent projet de loi, dont l’objectif est le pouvoir d’achat, alors que celui-ci est à un niveau historiquement bas. »
> S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
12.09.2013 à 17h12

« Je crains le retour, pour une question de discrétion, de l'auto-IVG à l'aiguille à tricoter, elle aussi vendue en grande surface. »

Répondre
 
12.09.2013 à 01h06

« Et vous croyez qu'on va s'arrêter là ? Tant que Leclerc n'aura pas les medocs, nous allons continuer....le démantellement. Votez FH
»

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 12.09.2013 à 00h24

« Merci pour les petites pharmacies de "proximité" qui gagnent leur vie comme elles peuvent. Pendant que les jeunes femmes auront leurs tests moins chers, les vieilles dames iront chercher leurs médoc Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 12.09.2013 à 00h22

« « J’ai souhaité que cette mesure soit accompagnée de la diffusion dans les notices et sur les boîtes de messages d’information pour les femmes enceintes, » écrit la ministre".
Par ici, il y en a un Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 12.09.2013 à 00h20

« "Rappelons que les tests de grossesse sont distribués par les pharmacies avec ou sans ordonnance. Lorsqu'ils sont prescrits par un médecin, ils sont pris en charge par la Sécurité sociale."
??? Y a Lire la suite

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 12.09.2013 à 10h41

« Bonjour. Le texte est corrigé pour prendre en compte votre remarque. Merci pour cette précision. S. L. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

Hôpitaux : Valletoux (FHF) veut en savoir plus sur le programme de Fillon

Valletoux

Invité du Café Nile à Paris, ce mercredi 7 décembre, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) Frédéric Valletoux a évoqué... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter