Institut Curie : Geneviève Almouzni prend la direction du centre de recherche

Institut Curie : Geneviève Almouzni prend la direction du centre de recherche

03.09.2013
  • 1378223258451013_IMG_109913_HR.jpg

Depuis le 1er septembre, Geneviève Almouzni, 53 ans, est la nouvelle directrice du centre de recherche de l’Institut Curie, choisie par le Conseil scientifique international à l’automne 2012. Cette spécialiste de l’épigénétique, entrée à l’Institut Curie en 1994, est directrice de l’unité Dynamique nucléaire et plasticité du génome en cotutelle avec le CNRS depuis 1999, et directrice déléguée à l’enseignement depuis trois ans. Auteure de plus de 150 articles publiés dans des revues internationales, elle est lauréate de la médaille d’argent du CNRS en 2000 et du prix 2013 Femmes de science, décerné par l’Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) et la Fédération des sociétés européennes de biochimie.

Première femme depuis Irène Joliot-Curie

« Elle est la première femme depuis Irène Joliot-Curie à diriger les activités de recherche à l’Institut Curie », se réjouit l’Institut.

Geneviève Almouzni entend renforcer l’interdisciplinarité du centre de recherche de l’Institut Curie, qui est adossé à un hôpital, promouvoir la créativité des chercheurs, et favoriser le continuum de la recherche fondamentale jusqu’au médical. La nouvelle directrice souhaite notamment faire du site d’Orsay un site pilote pour explorer la biologie des rayonnements et du cancer sous de multiples angles. Autres priorités : développer la recherche translationnelle et les relations avec les industriels.

Geneviève Almouzni succède au Pr Daniel Louvard qui présidait le centre depuis 1993 et qui devient conseiller auprès du président de l’Institut Curie pour les affaires scientifiques internationales, parallèlement à son mandat de président du conseil scientifique de l’INCa, depuis août 2013.

Le centre de recherche de l’Institut Curie accueille plus de 80 équipes de recherche, provenant de près de 60 pays. Près de la moitié des chercheurs sont des femmes.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
04.09.2013 à 09h16

« Auteure, mais non mais non, autrice bien sûr, ou auteuresse peut-être ou auteureuse. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 3

Légalisation du cannabis : non pour Valls et Montebourg, oui pour les autres candidats à la primaire à gauche

cannabis

Les sept candidats à la primaire de la gauche ont exprimé leurs diverses positions au sujet du cannabis lors du deuxième débat télévisé, le... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 34

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter