Remplaçant ou remplacé : vos histoires - Près de chez soi

Remplaçant ou remplacé : vos histoiresPrès de chez soi

31.08.2013

Ils ont vécu une expérience insolite lors d'un remplacement. Ils racontent...

Il ne faut pas toujours privilégier les remplacements à côté de chez soi… C’est une erreur de jeune remplaçant de penser que plus c’est prêt, plus c’est simple. En recherchant sur un site spécialisé, j’ai trouvé une annonce pour un remplacement de généraliste à deux pas de mon domicile. Une aubaine pour m’occuper de mon fils le soir.

Premier contact par téléphone : la consœur me donne un rendez-vous un samedi à 19 heures. Curieux mais pourquoi pas.

Arrivée dans l’immeuble, je trouve une femme entre deux âges, dans un cabinet surchargé de papiers mais quand même équipé d’un ordinateur dernier cri.

« Vous les jeunes, vous ne travaillez plus comme ça...»

Elle m’explique combien elle est heureuse de trouver une remplaçante car depuis un an et demi qu’elle avait passé l’annonce personne n’avait répondu. Elle n’avait donc pas pris de vacances depuis tout ce temps. En plus, elle avait perdu 3 patients au cours de la dernière semaine.

Je lui ai demandé ses horaires : « de 7 h 30 à 23 h, mais je sais que vous les jeunes vous ne travaillez plus comme ça… ». A ma question sur sa patientelle, elle a répondu « moitié arrêts de travail, moitié renouvellement de traitement ». Et de la pédiatrie ou de la gynécologie ? « Non heureusement. » Oui, j’ai aussi pensé que c’était une bonne chose.

Enfin, je lui ai demandé quel était son logiciel de prescription. « Mais, chère consœur, cet ordinateur ne fonctionne pas, je n’y connais rien, je l’ai acheté avec la prime à l’informatisation et depuis, je ne l’ai jamais mis en marche… »

J’ai demandé à réfléchir et finalement je n’ai pas eu le courage de la remplacer.

Depuis ce temps, j’ai juste peur de tomber sur elle en sortant de chez moi. Mais heureusement, nos horaires ne sont pas tout à fait compatibles…

> Dr S. M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
31.08.2013 à 20h12

« Je pense que vous n'étiez pas prête à remplacer, cette consoeur qui n'avait pas besoin de logiciel de prescription pour prescrire, c'était près de chez vous,sa patientèle consistait en moitié arrêts Lire la suite

Répondre
 
01.09.2013 à 09h18

« Je ne comprends pas du tout le sous-entendu j'espère ... Un médecin généraliste consciencieux. »

Répondre
 
01.09.2013 à 10h06

« Bonjour. C'est dommage de voir la Médecine Générale sous cet angle. Mais encore faut-il se donner la peine et les compétences... Dr Bigotte - Lille »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... Commenter

Un chirurgien de l'hôpital de Roubaix soupçonné de violences envers des patients et personnels

roubaix

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins (CDOM) du Nord a ouvert une enquête hier, lundi, sur un chirurgien de l'hôpital Victor... 6

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter