L’hygiène des mains, une stratégie universelle contre les infections liées aux soins

L’hygiène des mains, une stratégie universelle contre les infections liées aux soins

23.08.2013
  • 1377267572449293_IMG_109460_HR.jpg

L’hygiène des mains est désormais un élément incontournable de la lutte contre les infections nosocomiales. Elle fait d’ailleurs partie de la stratégie* recommandée par l’OMS mais aussi « par les Centres for Disease Control des États-Unis et de l’Europe, la Joint Commission International et les organismes accrédités et par presque toutes les organisations de professionnels dans le monde », souligne le Pr Didier Pittet, directeur du Centre collaborateur de l’OMS pour la sécurité des patients aux Hôpitaux universitaires de Genève. Il est l’auteur principal d’une étude qui, pour la première fois, fait la preuve de la faisabilité et de l’efficacité de cette stratégie appliquée dans des contextes géographiques et économiques différents.

Les résultats publiés dans « The Lancet Infectious Diseases », montrent que l’impact de la stratégie est « plus grand encore dans les pays à revenu faible et intermédiaire que dans les pays à haut revenu », souligne le Dr Benedetta Allegranzi, responsable technique du programme « Un soin propre est un soin sûr » au programme OMS de sécurité des patients, et premier auteur de l’article.

Dans 43 hôpitaux de 6 pays

Sur six sites en Arabie Saoudite, au Costa Rica, en Italie, au Mali et au Pakistan, l’équipe de chercheurs a appliqué la stratégie de l’OMS dans 55 services de 43 hôpitaux. Au cours des deux ans de l’étude – décembre 2006 à décembre 2008 – le respect des bonnes pratiques est passé de 51 % à 67 %.

L’étude montre également que ce changement des pratiques et des mentalités en matière de sécurité a perduré pendant deux ans au moins après la fin de la phase de test.

Edward Kelley, coordonnateur du programme de sécurité des patients à l’OMS souligne l’importance d’un tel résultat eu égard au problème croissant de la résistance aux antimicrobiens. « À mesure que la résistance aux antibiotiques et à d’autres médicaments essentiels progresse, il devient plus important que jamais de réduire le nombre d’infections nosocomiales évitables. Le meilleur moyen de réduire le nombre de personnes qui contractent des infections résistantes aux antimicrobiens est d’abord de les protéger contre la transmission croisée de microbes par contact avec les mains des soignants.

Sur 100 patients hospitalisés, 10 dans les pays en développement contre et au moins sept dans les pays développés contractent une infection nosocomiale. Dans les unités de soins intensifs, ce taux atteint 30 % environ chez les patients vulnérables et dans un état critique. L’étude valide en tant que référence universelle pour les soins aux patients.


Les 5 éléments de la stratégie de l’OMS

Solution hydro-alcoolique mise à la disposition du personnel soignant sur le lieu des soins ; formation du personnel soignant aux cinq indications de l’hygiène des mains ; contrôle et information en retour sur le respect des bonnes pratiques ; rappels visuels sur le lieu des soins ; culture institutionnelle attachée à la sécurité des patients et du personnel soignant.
 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
MARTINE B Autre 26.08.2013 à 12h31

« 0 bijou. »

Répondre
 
25.08.2013 à 19h57

« Effectivement une belle erreur qui aurait dû sauter au yeux du rédacteur en chef comme elle l'a fait à vous et moi !! Mais peut-être n'était ce qu'un test d'évaluation des lecteurs... »

Répondre
 
23.08.2013 à 22h24

« La photo de présentation pour favoriser l'hygiène des mains, illustre une belle erreur de manipulation, devinez laquelle !! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 6

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter