Hôtel-Dieu : la décision de Touraine crée une situation à risque, selon trois syndicats de PH

Hôtel-Dieu : la décision de Touraine crée une situation à risque, selon trois syndicats de PH

12.07.2013
  • 1373627511447668_IMG_109033_HR.jpg

Trois syndicats de praticiens hospitaliers (Convergences HP, CMH et SNAM-HP) réagissent à leur tour à la décision de Marisol Touraine de repousser la fermeture des urgences de l’Hôtel-Dieu de Paris.

Cette annonce, « prononcée dans un contexte médiatique bien orchestré en perspective des prochaines élections municipales », jugent-ils, « vient curieusement installer une incertitude supplémentaire au sein d’un processus de restructuration longuement débattu et arbitré au sein de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, sa commission médicale d’établissement (CME) et ses instances ».

Récupération politique

Les praticiens hospitaliers rappellent que « la plus grande partie de l’activité de l’Hôtel-Dieu a déjà été transférée ». En « décalage » avec cette réalité, la décision de la ministre de la Santé, « pouvant être perçue comme un signal d’intérêt catégoriel, voire démagogique, disqualifiant les responsables », crée « une véritable situation à risque », mettent-ils en garde.

Les trois syndicats appellent, non sans ironie, à ce que « le grand et beau projet de réorganisation, comme annoncé sur le site de l’Hôtel-Dieu » soit l’occasion de « démontrer que la médiatisation n’est pas devenue le principal moteur de la décision ».

A. B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
13.07.2013 à 14h08

« Certes l'hôpital doit s'occuper des patients hospitalisés mais la durée de séjour de plus en courte révèle les insuffisances de ce qui se passe avant et après l'hospitalisation. Il suffit pour s'en Lire la suite

Répondre
 
13.07.2013 à 11h03

« En effet, les politiques sont les champions du conflit d'intérêts ! »

Répondre
 
12.07.2013 à 20h16

« Pour moi l'Hôtel-Dieu est un symbole : un des plus anciens hôpitaux de France et de Paris , situé sur le parvis de Notre-Dame. Qu'on en fasse ce que bon semblera mais pas un musée : Merci. »

Répondre
 
13.07.2013 à 12h28

« Cela prouve une fois de plus le mépris de nos politiques à notre égard nous médecins, mépris qui est proportionnel à leur hymalayesque incompétence et démagogie. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 51

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter