L’INPES prodigue ses conseils pour éviter les 497 décès par noyade survenus en 2012

L’INPES prodigue ses conseils pour éviter les 497 décès par noyade survenus en 2012

05.07.2013
  • 1373034748446312_IMG_108602_HR.jpg

En ce début d’été, l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) renouvellent leurs conseils sur la baignade. Ils publient une brochure, « mode d’emploi de la baignade » téléchargeable sur www.inpes.sante.fr. Les conseils de sécurité concernant les piscines sont disponibles sur www.prevention-maison.fr.

En 2012, 1 238 noyades accidentelles provoquant 497 décès ont été enregistrées entre le 1er juin et le 30 septembre, selon l’enquête Noyades menée par l’InVS. Les personnes les plus à risque sont les enfants et les personnes âgées puisque, sur les 497 décès signalés, 28 concernent les moins de 6 ans, 47 les 6-19 ans et 145 les plus de 65 ans.

Selon l’InVS, la plupart des noyades chez les enfants sont dues à un manque de surveillance, à un défaut du dispositif de sécurité ou encore à une chute. « Un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau », signale l’INPES. Quelques gestes simples à adopter : un enfant doit toujours être surveillé par un adulte qui en prend la responsabilité. Il faut avant tout équiper l’enfant de brassards (marquage CE et norme NF 13138-1) et lui apprendre à nager le plus tôt possible, dès 4-5 ans. De plus, de nombreux dispositifs sont aujourd’hui à disposition pour sécuriser l’accès à la piscine tels que l’installation de barrières ou la mise en place d’une alarme. « Ces dispositifs sont utiles pour protéger l’enfant et avertir l’adulte mais ils n’empêchent pas la noyade », souligne l’INPES.

Un Français sur 5 ne sait pas nager

Chez les adultes, la noyade est provoquée par un malaise, une imprudence ou le fait de ne pas bien savoir nager. Près de 54 % des femmes et 27 % des hommes de 65 à 74 ans ne savent pas nager, selon le Baromètre santé INPES 2010. Tout âge confondu, un Français sur cinq ne sait pas nager (28 % des femmes et 14 % des hommes). Pourtant, l’INPES soutient qu’on peut apprendre à nager à tout âge. De plus, 20 % des noyades ont lieu pendant une activité autre que la baignade : bateau, pêche, kayak... Les baigneurs ont bien souvent tendance à surestimer leur niveau de natation. « Il faut rester dans les zones autorisées, ne pas consommer d’alcool, ne pas partir seul et surtout prendre en compte sa forme physique », rappelle l’INPES.

Enfin, il est conseillé de se renseigner sur les zones de baignade surveillée en arrivant sur le lieu du séjour ainsi que de se former aux gestes des premiers secours.

 VIRGINIE MONTMARTIN
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

Hôpitaux : Valletoux (FHF) veut en savoir plus sur le programme de Fillon

Valletoux

Invité du Café Nile à Paris, ce mercredi 7 décembre, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) Frédéric Valletoux a évoqué... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter