Marges d’économies : la CNAM s’attaque à la pertinence des actes et des prescriptions

Marges d’économies : la CNAM s’attaque à la pertinence des actes et des prescriptions

03.07.2013
  • 1372868348445875_IMG_108438_HR.jpg

Chaque été, en prévision du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) à venir, la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM) adresse des propositions au gouvernement et au Parlement afin d’« accroître l’efficience du système de santé et maîtriser les dépenses ». Le cru 2013 du rapport estival de la CNAM, qui sera examiné ce jeudi en conseil d’administration, cible la pertinence des soins et les produits de santé comme sources d’économies prioritaires.

Taux variable de chirurgie bariatrique

La chasse aux actes chirurgicaux inopportuns a déjà débuté avec la mise en place de référentiels de bonne pratique pour l’appendicectomie et la chirurgie du canal carpien, sous la houlette de la Haute Autorité de santé. Pour la CNAM, il est temps d’étendre la réflexion à d’autres actes.

Un chapitre est ainsi réservé à la chirurgie de l’obésité, en plein essor (16 % par an). Le taux de chirurgie bariatrique varie d’un à trois selon les régions. C’est en PACA et en Languedoc-Roussillon que l’on opère le plus – bien plus qu’en Auvergne. « Or, ces disparités régionales ne reflètent pas complètement celles constatées en matière de prévalence de l’obésité. Ceci interroge sur la pertinence du recours à la chirurgie bariatrique », note la CNAM dans son rapport.

Les thyroïdectomies sont également dans le collimateur du financeur public (40 000 cas par an). Certaines ablations sont effectuées alors que le parcours de soins, en amont, n’est pas optimal : « 18 % des patients n’ont pas d’échographie et 69 % n’ont pas de cytoponction alors que ces deux explorations devraient être systématiques. À l’inverse, 21 % ont une scintigraphie, inutile dans la plupart des cas. » Et ce, alors que la chirurgie pour nodule bénin peut causer une altération des cordes vocales (4 % des cas) et la mise sous traitement hormonal à vie (44 % des cas). Des conséquences lourdes pour le patient... et le payeur.

Le débat est également ouvert s’agissant de la qualité du dépistage du cancer de la prostate par dosage de la PSA, et la pertinence du recours aux interventions ORL (amygdalectomies, etc.).

Coût des statines

Le rapport de la CNAM consacre un chapitre détaillé aux produits de santé. Selon l’Assurance-maladie, la surconsommation de statines par rapport au reste de l’Europe a « un impact économique majeur pour notre système de soins ». À ses yeux, il faut s’inspirer de nos voisins : « En adoptant la structure de consommation et les prix observés en Allemagne, les économies générées pourraient atteindre 500 millions d’euros en année pleine. »

L’extension d’indication des nouveaux anticoagulants oraux, dénués d’antidote et de possibilité de surveillance biologique (à la différence des AVK), et beaucoup plus coûteux de surcroît, interroge vivement la CNAM.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 27 Commentaires
 
09.07.2013 à 13h19

« Baisser les cotations, pour le CAS je ne me poserai plus de questions. »

Répondre
 
08.07.2013 à 10h30

« A quand les auto-tests INR en France, comme dans d'autres pays européens ?? Les AVK deviendraient plus sûrs... »

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 06.07.2013 à 10h10

« Une seule caisse et un seul système d'assurance maladie pour tous les Français = un seul conseil d'administration et non pas 150 systeme et autant de zélés administrateurs profitant largement du sys Lire la suite

Répondre
 
04.07.2013 à 09h42

« Je propose à la CNAMTS une autre piste d'économies. Il y a en France 123 caisses d'assurance-maladie, en IDF 8, alors que les assures ne vont jamais dans les CPAM et que tout est informatisé pour le Lire la suite

Répondre
 
04.07.2013 à 23h47

« Il ne s'agit pas du nbre d'agents des cpam mais de la multiplication inutile des équipes logistiques, des dions et des locaux
ex 8 directeurs en IDF 8 BATIMENTS 8 SCES DE LOGISTIQUE ETC... qd à un d Lire la suite

Répondre
 
04.07.2013 à 13h56

« Bonjour,

Je vous rassure, la CNAMTS y a pensé depuis longtemps, et depuis près de 10 ans elle ne remplace plus qu'un départ sur deux. De plus, les frais de gestion des Caisses peuvent faire palir d Lire la suite

Répondre
 
04.07.2013 à 08h01

« Si le "travail" chirurgical concernant les interventions des patients malades était correctement honoré, les chirurgiens ne se seraient pas "engouffrés" dans la chirurgie bariatrique, créneau dans l Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter