Enquête santé : les comportements à risque augmentent chez les étudiants

Enquête santé : les comportements à risque augmentent chez les étudiants

02.07.2013
  • 1372778563445451_IMG_108353_HR.jpg

Les étudiants consommeraient plus régulièrement de l’alcool en 2013 qu’en 2011 selon la dernière enquête sur la santé étudiante menée par l’Ensemble des mutuelles étudiantes de proximité (Emevia) en partenariat avec le CSA. Cette enquête conduite auprès de 6 100 étudiants adhérents à une mutuelle et relancée tous les deux ans permet de réorienter les politiques de prévention et de mieux cibler les besoins de santé des étudiants.

Les résultats montrent que le nombre de buveurs a augmenté, passant de 59,7 % à 66,7 % tandis que le nombre de buveurs excessifs a diminué, passant de 23,8 % à 20,3 %. Pourtant, les étudiants savent quand ils boivent trop puisqu’un étudiant sur deux déclare avoir conscience de ses abus. Paradoxalement, 72,2 % d’entre eux ne ressentent pas le besoin de diminuer leur consommation.

L’enquête se porte aussi sur le tabac et révèle que les fumeurs occasionnels sont moins nombreux qu’en 2013. On peut noter une augmentation des fumeurs quotidiens avec une hausse de + 0,7 pts. Il semble donc que l’augmentation du prix du tabac n’a pas changé la donne puisque 43,8 % des fumeurs déclarent qu’ils fumeront toujours autant.

Polyconsommation

La question de la consommation de drogues illicites est aussi abordée. Les étudiants consomment plus de cannabis et durant plus longtemps qu’en 2013. Ces résultats démontrent un lien important entre colocation et consommation puisque les étudiants qui partagent leur appartement consomment généralement plus que les autres à cause de l’incitation par les pairs. Or ce mode de vie est de plus en plus courant chez les étudiants.

Enfin, l’Emevia attire l’attention sur l’augmentation de la polyconsommation. En effet, sur 100 % d’étudiants consommateurs de cannabis, 87 % sont fumeurs et 58 % sont des buveurs excessifs. C’est vers ce groupe-là que l’Emevia entend diriger ses futures politiques de prévention en essayant de casser le lien entre cannabis et tabac, celui-ci faisant office de porte d’entrée vers la multiconsommation. « Cette multiconsommation se retrouve chez des étudiants qui ont des difficultés sociales et qui développent aussi d’autres comportements à risques », précise le CSA. Ces autres comportements à risques seront étudiés dans les mois qui suivent avec les deux prochains volets de cette enquête. L’Emevia, anciennement USEM, regroupe huit mutuelles de proximité qui couvrent 850 000 étudiants.

 VIRGINIE MONTMARTIN
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
04.07.2013 à 10h03

« Constater des comportements est une chose ; analyser le pourquoi de ces comportements en est une autre – ce qui n'est pas fait ici. Pourquoi boire, fumer, se droguer, si ce n'est pour calmer un stre Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 46

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter