À Lorient, Hollande promet une évaluation publique des hôpitaux

À Lorient, Hollande promet une évaluation publique des hôpitaux

01.07.2013
  • 1372698624445150_IMG_108229_HR.jpg

Le chef de l’État a visité le centre hospitalier de Lorient (Morbihan) ce lundi matin. Le nouvel hôpital est situé en plein centre-ville, sur les rives du Scorff. Il a ouvert ses portes il y a trois mois après avoir été reconstruit sur le site de l’ancien hôpital des armées, là où se trouvait déjà le pôle mère enfant. Une opération immobilière d’envergure, d’un coût de 220 millions d’euros. « Il s’agit de la plus grosse opération du plan Hôpital 2007 en Bretagne, et du plus gros chantier à Lorient depuis la Libération », précise Gildas Le Borgne, directeur adjoint de l’établissement.

François Hollande était accompagné de deux ministres pour ce déplacement : Marisol Touraine (Santé) et Jean-Yves Le Drian (Défense), le local de l’étape qui, en tant que maire de Lorient de 1981 à 1998, a porté le projet hospitalier pendant des années. Le président a visité le plateau technique de radiothérapie et l’unité d’hospitalisation d’ORL et d’ophtalmologie.

Les palmarès ne sont pas la panacée

Après la cérémonie du ruban, le chef de l’État a prononcé un discours d’une vingtaine de minutes durant lequel il a réaffirmé le sens de l’action gouvernementale (pacte de confiance à l’hôpital, stratégie nationale de santé). Pas d’annonce nouvelle, mais le rappel que des économies doivent être faites dans le secteur de la santé, à l’hôpital y compris. La confirmation aussi que l’hôpital conservera un rôle pivot dans le futur parcours de soins, à condition qu’il travaille de façon coordonnée avec la ville, le médicosocial et les établissements de santé privés.

François Hollande a par ailleurs indiqué qu’il tenait à ce qu’une information officielle soit prochainement mise à la disposition du grand public afin de l’aider à évaluer la qualité des soins hospitalière ; les palmarès établis par les medias ne sont pas la panacée, estime-t-il. Le chef de l’État précisé en outre qu’il veillerait au financement de l’amélioration des conditions de travail du personnel à l’hôpital. Aucun des ministres n’a pris la parole durant ce déplacement.

Les syndicats de l’hôpital de Lorient critiquent les conditions de travail depuis le déménagement et réclament des postes supplémentaires. Ils appelaient à manifester aujourd’hui devant l’établissement.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Loïc D Médecin ou Interne 02.07.2013 à 21h43

« Il est dommage que le président Hollande n'ait pas fourni d'explication sur la strategie du gouvernement dans le secteur de la santé en Bretagne. En effet, la Mutualité française rachète toutes les Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 1

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter