Diminution des nouvelles infections par le VIH chez les enfants dans 7 pays d’Afrique

Diminution des nouvelles infections par le VIH chez les enfants dans 7 pays d’Afrique

27.06.2013
  • 1372326152444074_IMG_107872_HR.jpg

Dans 7 pays d’Afrique sub-saharienne, il y a eu une réduction de 50 % des nouvelles infections par le VIH chez les enfants depuis 2009, annonce un rapport du « Global Plan » (Plan Global vers l’élimination des nouvelles infections par le VIH d’ici à 2015 chez les enfants et pour le maintien en vie de leurs mères).

Le rapport montre aussi que l’accès aux traitements « demeure inacceptablement bas chez les enfants ; seuls 3 sur 10 de ceux qui doivent recevoir un traitement y ont accès dans les pays du Plan Global. »

Le Botswana, l’Éthiopie, le Ghana, le Malawi, la Namibie, l’Afrique du Sud et la Zambie sont les pays qui ont bénéficié d’une réduction de 50 % des nouvelles infections chez l’enfant. Dans deux autres – Tanzanie, Zimbabwe –, des progrès substantiels sont faits.

Accès aux antirétroviraux

Les déclins les plus importants sont au Ghana (- 76 %) et en Afrique du Sud (- 63 %). Toutefois, le rythme des progrès est lent dans certains pays prioritaires du Plan Global : rien n’a changé au Nigéria, pays où l’acquisition des nouvelles infections chez l’enfant est la plus forte ; et les infections ont même augmenté en Angola.

Les progrès sont dus à un accès plus fréquent aux traitements antirétroviraux chez les femmes enceintes (prévention de la transmission de la mère à l’enfant) plus fréquents en 2 012 qu’en 2009, avec un niveau de couverture dépassant 75 % dans de nombreux pays. Au Botswana et en Afrique du Sud les taux de transmission sont maintenant inférieurs à 5 %.

Mais le rapport révèle aussi que seulement la moitié des mères séropositives qui allaitent leur enfant reçoivent un traitement antirétroviral pour la prévention de la transmission. Étant donné l’importance de l’allaitement maternel pour la survie des enfants, il y a un besoin urgent de fournir ces antirétroviraux.

D’autres points positifs sont que le nombre d’enfants éligibles pour un traitement et qui maintenant y ont accès a doublé (Tchad, Éthiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Nigeria, Afrique du Sud, Tanzanie et Zimbabwe).

Et il indique que les femmes enceintes devant être traitées pour leur propre besoin sont maintenant plus nombreuses à recevoir ce traitement.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
Michel d Médecin ou Interne 27.06.2013 à 22h09

« Diminution des nouvelles infections par le VIH chez les enfants dans 7 pays d’Afrique. Progrès au Bénin aussi. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 4

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 1

Création d'un modèle miniature d'appareil reproducteur féminin

Woodruff Lab

Une équipe de l’université Northwestern (Illinois, États-Unis) a développé un appareil reproducteur féminin miniature, et l'a présenté dans... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter