De nouvelles règles pour les aliments bébé et les denrées destinées à des fins médicales

De nouvelles règles pour les aliments bébé et les denrées destinées à des fins médicales

14.06.2013
  • 1371216191440807_IMG_107057_HR.jpg

Le Parlement européen a adopté ce mardi de nouvelles règles sur l’étiquetage et le contenu des laits pour bébés et des aliments destinés patients sous surveillance médicale. Ces règles visent à protéger les consommateurs et à l’aider à faire plus facilement la distinction entre les aliments de consommation courante et ceux destinés à des groupes spécifiques. La nouvelle législation qui fait l’objet d’un accord avec le Conseil couvre aussi les substituts utilisés pour certains régimes faibles en calories (substituts destinés au contrôle du poids).

« Les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes gravement malades ne sont pas des consommateurs comme les autres. Il est de notre devoir, à nous législateurs, d’établir des règles plus strictes, notamment sur la composition et l’étiquetage des denrées alimentaires qui leur sont destinées », a expliqué le rapporteur, Frédérique Ries (ADLE, BE), à l’issue du vote. Pour le législateur, il était également important « de mettre de l’ordre dans la jungle des produits alimentaires » en abolissant « le concept d’aliment diététique cannibalisé par les outils marketing », a-t-elle ajouté.

Étiquetage et publicité

Le texte établit en outre une liste des catégories de substances (vitamines, minéraux, acides aminés...) pouvant être ajoutées à ces préparations.

L’étiquetage, la présentation et la publicité des préparations pour les enfants ne devront pas comporter « d’images de nourrissons ou d’autres images ou du texte susceptibles d’idéaliser l’utilisation de ces préparations », afin de ne « pas décourager l’allaitement au sein », souligne le texte. Toutefois, les représentations graphiques destinées à faciliter leur identification et à illustrer les méthodes de préparation resteront autorisées.

Le Parlement invite également la Commission européenne à évaluer si les « laits de croissance » destinés aux enfants en bas âge, présentent réellement « des avantages nutritionnels par rapport au régime alimentaire normal d’un enfant pendant la période de sevrage ». Elle lui suggère aussi de se pencher sur le besoin éventuel d’une législation concernant des aliments destinés aux sportifs.

En annexe de la résolution le Parlement demande également que la Commission accorde une attention particulière aux résidus de pesticides présents dans les produits afin que leur utilisation soit réduite.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
14.06.2013 à 22h00

« Il est temps d'évaluer , la plupart des jeunes mères étant persuadée que cela est fait pour les laits de croissance.
Les produits pour les sportifs, tout un marché très lucratif sans aucun contrôle Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 51

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter