L’étude nutriNet-Santé s’étend à la Belgique

L’étude nutriNet-Santé s’étend à la Belgique

07.06.2013
  • 1370618715439445_IMG_106676_HR.jpg

« L’utilisation d’Internet en Europe offre l’opportunité d’un accès à un très large échantillon de sujets volontaires et la possibilité de recueillir régulièrement de très nombreuses données qu’il est possible de collecter, stocker et traiter de façon automatisée », se réjouissent les investigateurs de l’étude NutriNet-Santé lancée officiellement ce vendredi en Belgique.

L’étude a reçu le patronage de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Lancée en 2009 en France, coordonnée par le Pr Serge Hercberg (INSERM/INRA/CNAM/Université Paris 13, France), l’opération vise à terme le recrutement de 500 000 internautes européens francophones de plus de 18 ans dont 60 % accepteront de participer pendant au moins 5 ans à l’étude (soit au total 300 000 personnes).

Un recrutement indispensable pour développer des études de « cohorte » susceptibles de mettre en évidence le rôle spécifique des facteurs nutritionnels (nutriments, aliments, comportement et activités).

Appel à volontaires pour recruter 50 000 internautes belges

Le volet belge de l’enquête, coordonné par le Pr Jean Neve (ULB Bruxelles) et le Pr Véronique Maindiaux (Institut Paul Lambin, Bruxelles) vise à inclure 50 000 internautes belges (30 000 participants) en 3 ans. Comme l’ensemble des nutrinautes, ils devront répondre chaque année à des questionnaires sur leur alimentation (3 enregistrements alimentaires de 24 heures), leur activité physique, leurs poids et taille, leur état nutritionnel et sur de multiples déterminants des comportements alimentaires. Comme eux, ils recevront chaque mois un e-mail les informant de l’avancement de l’étude et les invitant à remplir d’éventuels questionnaires complémentaires (20 minutes maximum par mois pour remplir un questionnaire).

Un site spécifique a été conçu pour le volet belge (FWB) de l’étude NutriNet-Santé (www.etude-nutrinet-sante.be). L’enquête est parrainée par l’humoriste et dessinateur Philippe Geluck.

En France, 4 ans après son lancement, 245 734 volontaires se sont déjà inscrits (52,5 % ont plus de 45 ans et 6,1 % ont moins de 25 ans ; 77 % sont des femmes ; 17,1 % sont retraités ou en pré-retraite et 6,4 % sont chômeurs ou allocataires d’aides sociales, RMI ou RSA). L’appel au volontariat continue sur www.etude-nutrinet-sante.fr.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 50

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter