Le Dr Patrick Schamasch candidat à la présidence de l’Agence mondiale antidopage

Le Dr Patrick Schamasch candidat à la présidence de l’Agence mondiale antidopage

06.06.2013
  • 1370506971438700_IMG_106528_HR.jpg

Le Français Patrick Schamasch, directeur médical et scientifique du Comité international olympique (CIO) s’est porté candidat pour la présidence de l’AMA, l’Agence mondiale antidopage. « Je pense que je peux apporter quelque chose à l’Agence mondiale antidopage, un peu moins d’administratif et plus proche du terrain et des athlètes, c’est pourquoi j’ai poussé mon nom », a-t-il déclaré à l’AFP.

Selon lui, l’AMA ne doit pas se limiter à un rôle de supervision et régulation. À l’heure, où les fédérations sportives internationales, lassées de devoir investir des millions de dollars dans des contrôles chaque année sans grand résultat, manifestent de plus en plus leur défiance vis-à-vis de l’Agence, le Dr Schamasch, 66 ans, estime qu’une meilleure optimisation de tout l’argent investi est possible.

Réponse le 9 août

« L’AMA doit être un outil politique, qui doit réglementer et s’occuper du Code mondial antidopage mais l’AMA peut être aussi, ce qu’elle récuse en ce moment, un prestataire de services », a-t-il affirmé. Selon lui, « cela manque beaucoup à la lutte. Il y a une perte d’énergie et une perte d’argent du fait de ce manque d’harmonisation et de regroupement ». Il propose que l’AMA se dote « d’une unité d’intelligence (renseignements) qui puisse recouper les informations de toute provenance afin de permettre un ciblage plus précis des athlètes qui trichent ».

Le médecin français n’est pas le seul candidat à la succession de l’Australien John Fahey qui arrivera au bout de ses deux mandats mi-novembre. L’Écossais Craig Reedie, vice-président du CIO et ancien patron du Comité olympique britannique, 72 ans, est cité depuis plusieurs mois.

Au nom de l’alternance entre les deux composantes de l’AMA, le prochain président sera issu du mouvement sportif au contraire de son prédécesseur qui représentait les gouvernements. Le candidat choisi par le CIO, probablement lors de la réunion de sa commission exécutive, le 9 août à Moscou, aura toute chance d’être élu par le conseil de fondation de l’AMA lors de la conférence sur le dopage dans le sport du 12 au 15 novembre à Johannesbourg.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 13

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter