L’Institut Montaigne suggère de supprimer le numerus clausus

L’Institut Montaigne suggère de supprimer le numerus clausus

05.06.2013

Laboratoire d’idées d’inspiration libérale, l’Institut Montaigne propose de supprimer le numerus clausus des études de médecine.

Dans un rapport intitulé « accès aux soins : en finir avec la fracture territoriale », le « think tank » juge cet outil « incapable de réguler véritablement le nombre de professionnels » de santé et « inefficace pour résoudre le problème de [leur] inégale répartition sur le territoire, principal obstacle à l’égalité d’accès aux soins ».

Un besoin en augmentation

Dans les dix prochaines années, « le temps médical disponible devrait baisser de 20 % du fait du vieillissement des médecins, de la multiplication des tâches administratives, de la féminisation de la profession et de l’évolution des modes de vie des professionnels », souligne l’Institut. De fait, « le besoin en médecins ne va faire qu’augmenter ».

Le numerus clausus est un mécanisme contraignant de régulation incompatible avec l’évolution d’une profession qui recèle un « véritable gisement d’emplois hautement qualifiés », concluent les membres du cercle de réflexion.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 17 Commentaires
 
07.06.2013 à 09h15

« Le problème de la démographie médicale est d'abord affaire de motivation pour le métier. Que deviennent les étudiants ayant franchi la barre du concours ? Combien exercent réellement la médecine ? C Lire la suite

Répondre
 
06.06.2013 à 18h33

« Quand j'ai fait le concours, on ne nous prévenait pas que ça serait difficile ? Maintenant on perd tout ? Et on fait venir des étrangers. Bravo la France. Les charges et responsabilités nous auront Lire la suite

Répondre
 
06.06.2013 à 12h03

« Trop tard »

Répondre
 
06.06.2013 à 15h17

« Vite, vite, avant qu'il ne soit trop tard. il y a déjà beaucoup de dégâts... »

Répondre
 
06.06.2013 à 10h20

« Le NC est un faux problème.
On devrait interdire les hôpitaux français d'embaucher à bon compte des médecins à diplôme étranger.
On devrait modifier la loi pour rémunérer autrement les MAR, radiolog Lire la suite

Répondre
 
06.06.2013 à 00h03

« Il est intolérable que des médecins étrangers ne parlant que peu ou mal le français alors que nos enfants avec plus de 15 de moyenne en première année comme à Marseille seront recalés au concours et Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter