Urgences engorgées, liberté d’installation mise en cause : les médecins libéraux rappellent à l’ordre la FHF

Urgences engorgées, liberté d’installation mise en cause : les médecins libéraux rappellent à l’ordre la FHF

22.05.2013
  • 1369233604434524_IMG_105461_HR.jpg

Dans la foulée de la publication d’un sondage sur l’engorgement des urgences hospitalières, la Fédération hospitalière de France (FHF) laissait entendre à mi-mots qu’il fallait revenir sur la liberté d’installation des médecins et le volontariat dans la permanence des soins.

Constatant « avec effarement l’activisme anti-libéral de la FHF », la CSMF estime que ce sondage« ne montre rien d’autre qu’un mésusage des urgences hospitalières, lesquelles continuent d’accueillir tous les patients qui s’y présentent, sans opérer de tri entre les urgences réelles, et les cas qui peuvent attendre ».

Pour la Confédération, « la conclusion pratique qui s’imposait, c’est qu’il est temps de lancer une campagne d’information du grand public sur la bonne utilisation des urgences ».

Fermer les urgences

La FMF répond elle aussi vertement à la FHF. Elle assure que les établissements « touchent 250 euros hors soins » à chaque passage d’un patient aux urgences, ce qui « les encourage à ne refuser personne », pour ne pas « renoncer à cette manne ». La FMF demande purement et simplement la fermeture des urgences dans leur forme actuelle, pour ne plus y accueillir que les seules urgences vitales amenées en ambulance.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
24.05.2013 à 23h11

« Si je puis me permettre, médecin hospitalier, je ne travaille pas 35 heures par semaines (plutôt 50 heures minimum) !! Et "bien payé", c'est relatif, j'habite Paris (locataire), travaille à l'Hôpita Lire la suite

Répondre
 
Lilith Médecin ou Interne 23.05.2013 à 07h39

« Simplement parce que les pharmacies sont des commerces et les hospitaliers des salariés. »

Répondre
 
23.05.2013 à 07h32

« Je ne crois pas que l'on puisse "refuser" un patient qui se présente aux Urgences ! Cela suppose de l'avoir examiné, être certain qu'il s'agit d'une pathologie bénigne qui relève de la médecine de Lire la suite

Répondre
 
23.05.2013 à 12h47

« Pas de dérive svp. »

Répondre
 
22.05.2013 à 22h02

« Enfin... pourquoi la liberté d'installation quand les pharmacies et les médecins hospitaliers sont eux obligés de s'installer là ou sont ouverts les postes. »

Répondre
 
23.05.2013 à 09h44

« "Les médecins hospitaliers sont eux obligés de s'installer là ou sont ouverts les postes". Quelle méconnaissance de la réalité ! Les médecins hospitaliers ont fait le choix de rester à l'hôpital et Lire la suite

Répondre
 
24.05.2013 à 23h18

« Si je puis me permettre, médecin hospitalier, je ne travaille pas 35 heures par semaines (plutôt 50 heures minimum) !! Et "bien payé", c'est relatif, j'habite Paris (locataire), travaille à l'Hôpita Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L'instabilité chromosomique, un outil prédictif de récidive dans le cancer du poumon

chromosome

Comment exploiter en pratique l'hétérogénéité intratumorale, ce processus dynamique favorisant l'évolution du cancer et la résistance au... Commenter

PACES : les rectorats pourront recourir au tirage au sort, les étudiants s'insurgent

paces

Le tirage au sort dans les filières tendues, y compris en première année commune aux études de santé (PACES), a été acté dans une... 4

Les généralistes ont toujours le moral dans les chaussettes, selon un observatoire

moral

Si dans l'ensemble, les professionnels de santé libéraux vont un peu mieux, les généralistes demeurent inquiets pour leur avenir, selon... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter