Les Français plébiscitent l’hôpital, mais vont aux urgences faute de médecin de ville

Les Français plébiscitent l’hôpital, mais vont aux urgences faute de médecin de ville

21.05.2013
  • 1369145381434108_IMG_105363_HR.jpg

Dans le cadre des « Salons de la Santé et de l’autonomie » qu’elle organise du 28 au 30 mai à Paris, la Fédération hospitalière de France (FHF) a rendu public ce mardi les principaux résultats de son 10e baromètre (*) « les Français et l’hôpital ».

Sans grande surprise, les Français continuent de plébisciter l’hôpital public, même si les scores sont inférieurs à ceux de l’enquête 2012. Ils sont 81 % à en avoir une bonne opinion (14 % très bonne, 67 % plutôt bonne).

À la question « parmi les éléments qui caractérisent le système hospitalier français, quel est le plus important ? », 47 % répondent par « son accessibilité à tous, quel que soit son niveau de revenu » ; 29 % jugent que c’est le fait « qu’il y ait toujours un hôpital à proximité » ; 9 % citent les délais d’attente très réduits, 8 % plébiscitent le fait de pouvoir choisir son établissement, et 5 % le faible montant à acquitter.

Attrait pour les maisons médicales de garde

Sur les raisons qui poussent les Français aux urgences, le sondage est tout aussi éclairant. 76 % des sondés pensent que ce lieu garantit d’être hospitalisé en urgence si nécessaire, 59 % répondent que cela permet de réaliser immédiatement les examens complémentaires, et 43 % estiment que c’est parce qu’ils ne savent pas où trouver un médecin de garde le soir ou le week-end. Enfin, 24 % reconnaissent que s’ils vont aux urgences, c’est parce qu’« on n’y paye rien ».

Mais face à l’engorgement de ces urgences, les Français semblent prêts à s’adapter. 81 % seraient prêts à passer par une maison médicale de garde pour les cas les plus légers, et 63 % seraient d’accord pour contacter systématiquement le SAMU pour une régulation téléphonique préalable.

(*) : Sondage TNS-SOFRES réalisé en face à face à domicile sur 1 011 français représentatifs, du 27 au 30 mars 2013.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
03.10.2013 à 09h58

« Jamais aucun MG à Périgueux ! Le MTraitant exige une prise de RV pour consult parfois 2 à 3 jours de délais !!! A partir de 19 h, plus personne, et encore moins les weekends et fériés ! Pour une con Lire la suite

Répondre
 
23.05.2013 à 23h27

« Méfiez-vous de la stratégie de l'échec de 2012, elle joue l'innocente et n'oubliez-pas qu'elle a été bien éduquée par son père alors député!!!! fausse barbe !!!! médecin. »

Répondre
 
22.05.2013 à 09h58

« La coordination existe dans notre région la Franche Comté.
La PDS est régulée par un numéro unique. Par contre les patients impatients préfère les Urgences " gratuites" que de venir chez le Médecin Lire la suite

Répondre
 
21.05.2013 à 21h30

« Quel dommage ce parti pris de la FHF, au mépris des réalités du terrain ! La profession, attaquée dans son ensemble, a plus besoin de parler d'une même voix que d'une défense catégorielle. Que la FH Lire la suite

Répondre
 
21.05.2013 à 21h08

« "Ah bon! Ah ben ça alors!", se pâme la Roselyne sans qu'on sache s'il s'agit de sa feuille de rémunération pour sa resucée de Lola Montès sur D8 ou de cette enquête TNF-Sofres au questionnaire parfa Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter