Suicide d’un pneumologue à l’hôpital de Nevers : l’Ordre dénonce le silence des tutelles

Suicide d’un pneumologue à l’hôpital de Nevers : l’Ordre dénonce le silence des tutelles

15.05.2013
  • 1368622429432866_IMG_105076_HR.jpg

Le conseil départemental de l’Ordre des médecins de la Nièvre s’indigne « du silence des autorités locales, régionales voire nationales et des médias locaux » à propos du suicide d’un pneumologue hospitalier, survenu le 23 avril à l’hôpital de Nevers dans des circonstances particulièrement violentes.

Le praticien, qui ne travaillait pas cette nuit-là, s’était rendu de bonne heure à l’hôpital, avait enfilé sa blouse avant de se taillader les veines et de se donner un coup de couteau au niveau de la carotide.

La détresse moral d’un PH

« Un lourd travail particulièrement stressant dans sa partie carcinologique a entraîné progressivement ce que l’on appelle maintenant le burn out qui l’a conduit à ce geste fatal », écrit le président de l’Ordre de la Nièvre, le Dr Maurice Badoux, dans un courrier d’alerte adressé notamment à Marisol Touraine, au préfet, à l’ARS de Bourgogne et aux instances ordinales.

Le Dr Badoux évoque ensuite la détresse morale d’un PH « pilier de la pneumologie », « apprécié de toutes et tous pour sa technicité et sa gentillesse ». Face au « grand silence qui a couvert ce drame », l’Ordre local « choqué » s’interroge : « Pourquoi une telle indifférence ? La vie des uns et des autres n’a-t-elle pas la même valeur ? Le suicide d’un médecin aurait-il moins d’importance que celui d’un employé de grandes entreprises nationales comme France Telecom ou Renault ? ».

Plusieurs travaux français et étrangers rapportent un taux de suicide plus élevé chez les médecins que dans la population générale.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 68 Commentaires
 
Marc E Médecin ou Interne 10.03.2016 à 07h54

Je le dis et je le repète depuis des années. Il faut inverser l'ordre de la terreur. Ou c'est tous ensemble , mais individuellement c'est perdu d'avance . IL FAUT SE BARRER DE CE PAYS ET LAISSER LA Lire la suite

Répondre
 
27.12.2013 à 18h13

« Le burn out je l'ai vécu : sanction : divorce et enfants (10 et 12 ans) à 250 km de chez moi. Dans une prochaine vie, je ne ferai pas médecin. »

Répondre
 
27.12.2013 à 08h54

« Gâchis ! Ce confrère est allé se suicider en blouse à l'hôpital,mais qui,hors la communauté des médecins les plaindra,lui et sa famille?Les médecins souffrent de burn-out,de non reconnaissance "les Lire la suite

Répondre
 
26.12.2013 à 22h47

« La pénibilité de la profession n'a pas été reconnue .
c'est pas une Honte .... »

Répondre
 
26.12.2013 à 21h01

« Les raisons du suicide de notre confrère ne sont connues et peuvent être multiples. Les discussions ne concernent pas les raisons de son geste, qui lui appartiennent mais sont l'occasion de parler d Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 1

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 6

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter