Maisons de santé pluridisciplinaires : une panoplie d’outils pour booster le modèle

Maisons de santé pluridisciplinaires : une panoplie d’outils pour booster le modèle

15.05.2013
  • 1368624768432955_IMG_105085_HR.jpg

L’Observatoire de la régionalisation, cercle de réflexion sur l’évolution du système de santé, avance aujourd’hui plusieurs propositions pour favoriser « l’essor du modèle » des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP).

Il suggère en premier lieu aux Agences régionales de santé (ARS) de réaliser des « guides pédagogiques » sur l’élaboration d’une MSP afin d’aider les porteurs de projet à monter leur dossier tant médical qu’entrepreneurial.

Il souligne ensuite l’urgence de pérenniser le financement de ces structures afin d’instaurer enfin un « modèle économique durable ». Malgré des progrès en la matière, trop de financements restent ponctuels ou expérimentaux, regrette l’Observatoire.

Des postes de coordinateurs

Afin d’encourager les transferts de tâches, le cercle de réflexion préconise la définition d’un socle de compétences communes pour les infirmiers libéraux, valorisant l’expérience des professionnels. Aujourd’hui, les transferts permis par l’article 51 de la loi HPST « se fondent sur le statut des personnels médicaux plutôt que sur leurs compétences », regrette l’Observatoire.

Autre piste : la création de postes mutualisés de coordinateurs de maisons de santé. Les MSP pourraient s’appuyer sur cet expert pour la gestion de leurs systèmes d’information, le codage et l’analyse des données, la coordination ou encore la recherche épidémiologique.

L’accès large aux données de santé est une autre recommandation prioritaire dans le cadre de cet exercice regroupé. Le partage des informations médicales est jugé nécessaire pour prendre en charge convenablement les patients et organiser la coordination entre les différents professionnels.

L’Observatoire invite enfin les pouvoirs publics à encourager l’implication politique et financière des collectivités locales dans ces projets. « Par nature, précise-t-il, les MSP font partie intégrante de la vie de la cité et constituent des entités structurantes d’un point de vue urbanistique ». Les collectivités ont donc toute légitimité pour agir dans ce domaine.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
16.05.2013 à 00h20

« Vous devancez ma pensée. Les ENArques vont encore pondre des schéma d'organisation avec moult postes d'administratifs qui ne soigneront personne, mais coûteront cher à tous !! »

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 15.05.2013 à 20h37

« "trop de financements restent ponctuels ou expérimentaux" : parce que ça coûte trop cher, bien plus cher qu'un cabinet libéral "classique" !! Et si on y ajoute un poste de "coordinateur", qu'est-ce Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 47

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter