L’accès à la contraception progresse dans tous les pays mais les besoins ne sont pas couverts

L’accès à la contraception progresse dans tous les pays mais les besoins ne sont pas couverts

14.05.2013
  • 1368536960432409_IMG_104964_HR.jpg

Dans une étude publiée dans « The Lancet », Leontine Alkema et coll. montrent que l’accès à la contraception dans le monde a augmenté ces dix dernières années. Toutefois, indiquent-ils, des efforts notamment financiers, sont nécessaires pour couvrir les besoins et améliorer la santé reproductive.

Leur étude fournit des données jusqu’ici rares ou incomplètes. Leurs estimations se fondent sur 930 études sur la prévalence de la contraception (pourcentage de femmes qui déclarent qu’elles-mêmes ou leurs partenaires utilisent une méthode contraceptive moderne ou traditionnelle) dans 194 pays et sur 306 études sur les besoins non couverts de planification familiale (pourcentage de femmes qui aimeraient arrêter ou retarder leur grossesse et n’ont accès à aucune contraception). Leur étude porte sur la population des femmes de 15-49 ans mariées ou vivant maritalement et couvre la période 1990-2010.

Besoins non couverts

En vingt ans, la prévalence de la contraception a augmenté de 54,8 %, à 63,3 % tandis que les besoins non couverts diminuaient de 15,4 % à 12,3 %. La tendance se retrouve dans toutes les régions sauf celles qui avaient déjà un accès élevé à la contraception en 1990 (exemple en France où la prévalence de la contraception est passée de 77,5 % à 75,3 % et les besoins non couverts de 5,2 à 5,7 %).

En 2010, 146 millions n’avaient pas accès à une contraception et donc à la possibilité de planifier leurs grossesses. Si on ajoute à ce chiffre, le nombre de femmes qui n’ont accès qu’aux méthodes traditionnelles, on estime que 221 millions de femmes n’ont pas accès aux méthodes contraceptives modernes (pilules).

En Afrique par exemple seulement 8 % des femmes ont accès à un moyen moderne de contraception (70 % en Asie de l’Est, en Amérique du Nord et en Europe). Les experts estiment que la demande en contraceptifs à travers le monde concerne 900 millions de femmes, un chiffre qui devrait s’élever à 962 millions en 2015, selon leur projection.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 1

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

L'isolement et la contention au menu du nouveau Comité de pilotage national sur la psychiatrie

psy isolement

Évoqué par Marisol Touraine le 10 octobre 2016, lors de l'installation du Conseil national de la santé mentale, le Comité de pilotage nation... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter