Sujets âgés : pas de chirurgie systématique pour tous les cancers cutanés

Sujets âgés : pas de chirurgie systématique pour tous les cancers cutanés

01.05.2013
  • 1367332791429899_IMG_104338_HR.jpg

Le mélanome mis à part, la chirurgie ne serait pas forcément la meilleure option pour les cancers cutanés des sujets âgés. Selon une étude menée par le Dr Eleni Linos (université de San Francisco), un cinquième des patients concernés présentent une complication des suites chirurgicales et, en cas d’espérance de vie courte, près de la moitié décèdent d’autre cause dans les 5 ans.

« La décision de traiter un patient ayant un cancer cutané hors mélanome et de comment le faire est très difficile à prendre, en particulier quand les tumeurs sont asymptomatiques », commente le Dr Linos, l’auteur principal. La plus grande difficulté tient à l’impossibilité de prédire l’espérance de vie individuelle avec précision, en sachant de plus qu’à âge égal, l’état général est très variable d’un sujet à l’autre.

Espérance de vie individuelle

L’étude a suivi plus de 1 300 patients à San Francisco pendant une décennie. Pour près d’un quart d’entre eux, l’espérance de vie était courte du fait d’un âge avancé (inférieur à 85 ans) et d’un mauvais état général avec co-morbidités graves. La plupart des décès se sont avérés être en rapport avec une cardiopathie, un accident vasculaire cérébral, un cancer pulmonaire, une pneumopathie, une maladie chronique respiratoire, un cancer de la prostate ou une maladie d’Alzheimer. Les récidives tumorales étaient très faibles, de l’ordre de moins de 4 % à 5 ans.

« Les tumeurs cutanées gênantes ou dangereuses devraient toujours être traitées, quels que soient l’âge ou l’espérance de vie », tient-elle à rappeler. Mais, concernant les cancers basocellulaires et spinocellulaires qui peuvent croître lentement, ils ont en général peu d’effet sur la survie ou la qualité de vie à court terme. « Le standard actuel aux États-Unis est de traiter les cancers cutanés hors mélanomes, écrit-elle. Il n’existe pas de recommandation allant dans le sens de prendre en compte l’âge et le statut fonctionnel du patient pour guider le choix du traitement. »

JAMA Internal Medicine, publié en ligne le 29/04/2013.

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
17.07.2013 à 22h04

« frrrrr »

Répondre
 
16.07.2013 à 21h28

« Oui pour effudix, sans oublier imiquimod, cryothérapie et ces traitements combines quand l'exérèse simple n'est pas possible, la cryothérapie dans les cancers avancés de l'orbite par exemple soulage Lire la suite

Répondre
 
29.06.2013 à 09h20

« Pour les basos, même assez grand l'Effudix a été trop oublié chez les personnes âgées ; pas traumatisant, seulement il faut un suivi pendant 1 mois 1/2 et bien expliquer, photos à l'appui, l'évolut Lire la suite

Répondre
 
16.07.2013 à 18h51

« Il faut préciser qu'il y a des carcinomes basocellulaires superficiels, nodulaires et infiltrants. L'Efudix est envisageable dans les basocellulaires superficiels. L'utilisation dans une forme infil Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE G Médecin ou Interne 01.05.2013 à 21h20

« Il est certain que des basocellulaires situés en plus dans des zones non dangereuses doivent faire l'objet d'une étude bénéfice/risque pour le patient et coût pour la collectivité avant d'être opéré Lire la suite

Répondre
 
02.05.2013 à 00h58

« Merci pour le "spinocellulaires" ! Pas mal décrit... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 4

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter