Désengorger les urgences : Touraine lance un programme national de gestion des lits

Désengorger les urgences : Touraine lance un programme national de gestion des lits

26.04.2013
  • 1366990806429142_IMG_104177_HR.jpg

Marisol Touraine a annoncé ce vendredi le lancement d’un programme national d’amélioration de la gestion des lits auprès de 150 établissements de santé, lors d’une visite aux urgences du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph.

Le dispositif est conçu pour « désengorger les urgences au service des patients, des professionnels et des établissements », indique le ministère de la Santé.

Il tend à réduire « les délais d’admissions des patients dans les services, le nombre de lits inoccupés, les transferts des patients des urgences vers les autres hôpitaux et le report des interventions programmées ». L’objectif est aussi de diminuer « le temps passé par les médecins urgentistes et les soignants à chercher des lits, pour hospitaliser les patients en provenance des urgences, ce qui leur libère du temps pour soigner les patients ».

Une vingtaine d’hôpitaux déjà engagés

Sélectionnés par les agences régionales de santé (ARS), les 150 hôpitaux seront accompagnés par l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) pour mettre en œuvre une « nouvelle organisation des urgences ». Aucun calendrier n’a été précisé.

Une vingtaine d’établissements, dont le groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, a déjà mis en œuvre un tel système « avec des résultats significatifs », conclut le ministère.

 A. B.I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
29.04.2013 à 10h09

« Vous ne connaissez pas le réel problème des urgences : lit en aval inoccupé mais gardé pour une hospi dans 48h ;
famille ne voulant pas prendre en charge leur famille ;
les patients qui attend Lire la suite

Répondre
 
28.04.2013 à 22h08

« Le travail d'un ministre de la Santé ne se situe pas là. Elle peut par contre organiser la mise à pied d'un directeur d'hopital incapable d'organiser ses urgences. »

Répondre
 
27.04.2013 à 15h50

« On ne l' a pas atttendue tout au moins en privé pour gérer les lits. »

Répondre
 
27.04.2013 à 12h10

« Quand est-ce qu'on admettra qu'une part responsable de l engorgement est aussi la façon de travailler des équipes en place (bilans injustifiés, manque d encadrement des internes...) mais aussi des h Lire la suite

Répondre
 
27.04.2013 à 10h06

« Encore un plan ! Après des décennies de politique hospitalière qui consistait à supprimer des lits (et ''redéployer le personnel'' comme disaient les administrateurs , conscients que cela n'allait Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 13

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter