L’ANSES veut réglementer le « fish pédicure »

L’ANSES veut réglementer le « fish pédicure »

25.04.2013
  • 1366895769428626_IMG_104040_HR.jpg

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) demande ce jeudi une réglementation de la pratique du « fish pédicure » ou « poissons docteurs ».

Venue d’Asie, cette pratique consiste à faire nettoyer les peaux mortes des pieds par de petits poissons (de l’espèce Garra rufa) ; elle est désormais « répandue en France (sans) aucune réglementation sanitaire spécifique », constate l’ANSES dans un communiqué.

Saisie par la Direction générale de la santé (DGS), l’ANSES a réalisé une expertise concentrée sur les risques liés à l’immersion des pieds dans un bac d’eau contenant des poissons Garra rufa, exclusivement à des fins esthétiques et/ou de bien-être. Elle conclut à un risque potentiel de transmission d’agents pathogènes d’origine humaine ou animale par le biais de l’eau des poissons.

Des risques d’infection

L’ANSES met l’accent sur le fait que certains usagers (diabétiques, immunodéprimés, usagers ayant des lésions cutanées aux pieds) constituent une population sensible à risque plus important d’infection. Elle fait valoir par ailleurs que le fish pédicure peut attirer plus particulièrement des personnes avec un épaississement de la peau (hyperkératose), susceptible d’être d’origine mycosique qui ainsi augmentent, d’une part, le risque de contamination de l’eau et qui présentent, d’autre part, une sensibilité accrue aux infections.

L’ANSES juge « qu’en raison de la présence des poissons, il est impossible de maintenir une eau désinfectante dans les bacs utilisés pour la fish pédicure car cela les tuerait ». La réglementation qu’elle préconise passe par la formation des personnels des établissements, la traçabilité des lots et le contrôle sanitaire des poissons, une information objective du public sur les dangers encourus.

AVEC AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
26.04.2013 à 10h53

« L'empereur Tibère appréciait beaucoup les bains avec des petits poissons... Mais ces petits poissons, comme il les appelait, étaient tout à fait différents ! Et là , il n'y avait pas de réglementat Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Docétaxel : 48 décès en 20 ans selon l'enquête de pharmacovigilance

docetaxel

Les résultats consolidés de l'enquête nationale de pharmacovigilance diligentée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 20

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter