La stimulation magnétique transcrânienne pour réduire le tabagisme

La stimulation magnétique transcrânienne pour réduire le tabagisme

18.04.2013
  • 1366273277426198_IMG_103318_HR.jpg

Le nombres des méthodes pour aider au sevrage tabagique ne fait que croître : thérapies comportementales, traitements substitutifs, hypnose, acupuncture. Toutes s’adressent au fonctionnement cérébral ou au comportement.

A cela on peut ajouter maintenant la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) à haute fréquence, dirigée vers le cortex préfrontal (région dorso-latérale). Un essai, publié par Xingbao Li et coll. (Université de Caroline du Sud) montre une réduction de l’envie intense de fumer, temporaire mais significative.

Cibler le système dopaminergique des régions de la récompense

La technique ne nécessite pas de sédation, ni d’anesthésie. Seize volontaires dépendants de la nicotine ont été inclus, pour avoir la TMS ou une simulation de TMS. La réduction de l’envie de fumer concerne les individus qui ont eu la vraie stimulation.

La nicotine active le système dopaminergique des régions de la récompense. Ce sont ces régions qui sont ciblées par la TMS.

Ce succès ouvre la voie vers des essais de TMS répétés, pour évaluer si la méthode peut être utile dans le sevrage tabagique. Un éditorialiste souligne son intérêt potentiel non seulement dans le tabagisme mais aussi pour éviter les rechutes dans le cas d’autres addictions. La TMS est déjà utilisée dans le traitement de la dépression réfractaire.

Biological Psychiatry, 15 avril 2013, doi : 10.1016/j.biopsych.2013.01.003

Dr BÉ.V.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter